Livres

Retour à Killybegs par Sorj Chalandon

Retour à Killybegs par Sorj Chalandon

17 août 2011 | PAR Anais Tridon

Journaliste à Libération pendant 34 ans, Sorj Chalandon s’en est allé jeter l’encre sur un autre papier. Celui du roman et de la fiction. Après Le Petit Bonzi, réminiscence de son enfance lyonnaise, Une promesse, son « premier roman d’adulte », et Mon traître, Sorj Chalandon revient avec Retour à Killybegs publié chez Grasset. Il y raconte la vie et le destin d’un homme devenu soldat pour l’IRA (Armée Républicaine Irlandaise). Témoignage poignant.

L’histoire débute par l’enfance de Tyrone Meehan, jeune irlandais vivant à Killybegs, personnage principal et narrateur de ce roman. Au fil des pages, on découvre une enfance terrible, entre violence, douleur et humiliation; avec comme toile de fond : la guerre. Celle qui oppose l’IRA aux Britanniques. L’IRA est une organisation paramilitaire nationaliste irlandaise créée en 1919, qui combat l’autorité britannique en Irlande dans le but de réaliser l’union et l’indépendance de cette dernière. L’IRA se constitua au cours de la guerre d’indépendance en 1919-1922, durant laquelle elle mena des combats de guérilla.

Alors, Tyrone Meehan grandit, déménage à Belfast où sa famille et lui ne sont pas les bienvenus…  Il devient membre de l’IRA, sur les traces de son père décédé.

Puis, c’est un homme âgé qui prend la parole, qui revient sur son passé, et retourne à Killybegs, là où tous les souvenirs ressurgissent, là où tout le monde le reconnaît mais ne lui adresse pas la parole et veut le chasser de la ville. Pour quelles raisons ? Parce qu’il a commis une trahison. Tout le roman tourne autour de cette trahison . L’auteur reprend d’ailleurs le même personnage que pour son précédent roman, Mon traître, mais cette fois il lui laisse parole, il le laisse s’expliquer.

Entre récit au présent et témoignage d’un passé encore douloureux, Tyrone Meehan ressent le besoin de raconter la vérité, l’histoire de sa trahison, l’histoire de sa vie…  Sorj Chalandon évoque ici un épisode terrible de l’histoire peu connu du public et retrace le destin émouvant de cet homme avec sincérité et émotion.

« Maintenant que tout est découvert, ils vont parler à ma place. L’IRA, les Britanniques, ma famille, mes proches, des journalistes que je n’ai même jamais rencontrés. Certains oseront vous expliquer pourquoi et comment j’en suis venu à trahir. Des livres seront peut-être écrits sur moi, et j’enrage. N’écoutez rien de ce qu’ils prétendront. Ne vous fiez pas à mes ennemis, encore moins à mes amis. Détournez-vous de ceux qui diront m’avoir connu. Personne n’a jamais été dans mon ventre, personne. Si je parle aujourd’hui, c’est parce que je suis le seul à pouvoir dire la vérité. Parce qu’après moi, j’espère le silence. »

Killybegs, le 24 décembre 2006
Tyrone Meehan

Paris – Texas, rencontre franco-américaine à dorothy’s gallery
Sorties ciné de la semaine (17/08/2011)
Anais Tridon

One thought on “Retour à Killybegs par Sorj Chalandon”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *