Actu
Prix Renaudot 2020 : Marie-Hélène Lafon récompensée avec Histoire du fils 

Prix Renaudot 2020 : Marie-Hélène Lafon récompensée avec Histoire du fils 

02 décembre 2020 | PAR Lalouchi Naoual

Marie-Hélène Lafon, finaliste avec le nouveau lauréat du prix Goncourt (Le Tellier) remporte le prix Renaudot ce lundi 30 novembre 2020. Son oeuvre Histoire du fils aux éditions Buchet-Chastel s’est fait remarquer. 

Les jurés des prix littéraires ont attendu la réouverture des librairies par soutien pour délibérer. Mais, situation sanitaire oblige, l’annonce s’est faite par visioconférence. Le bal s’est ouvert ce lundi avec le prix Goncourt décerné à Hervé Le Tellier pour L’anomalie. S’en est suivi la révélation du prix Renaudot qui récompense Marie-Hélène Lafon pour son roman Histoire du fils.

Histoire du fils, un puzzle familial sur un siècle 

Après avoir remporté le prix des librairies de Nancy en septembre 2020, Histoire du fils remporte le prix Renaudot 2020. Un roman qui nous emporte dans une fresque familiale au cœur du Cantal. Un récit qui se déroule sur un siècle et plonge le lecteur dans une balade entre les générations avec des sauts dans le temps. Marie-Hélène Lafon maîtrise l’ellipse avec brio. Le récit s’ouvre en 1908 et nous fait voyager au fil de l’histoire jusqu’en 2008. Un kaléidoscope narratif qui révèle un secret de famille, un père inconnu, des états d’âmes et des sentiments. Un beau puzzle familial qui se construit au fur et à mesure du récit.  

Marie-Hélène Lafon, une auteure peu connue du grand public  

Certes ce premier prix a propulsé Marie-Hélène Lafon sur le devant de la scène littéraire. Mais elle n’en est pas à son premier roman. En effet elle compte déjà 13 romans à son actif. Agée de 58 ans la romancière est également professeure de lettres classiques à Paris. Née dans le Cantal, elle nous dévoile Histoire du fils, un roman enraciné dans sa région natale. « Un texte s’invente, s’écrit, se forge mot à mot, signe à signe, phrase à phrase. Chaque phrase se marche, se respire, passe par le corps : elle monte des entrailles pour s’ériger dans l’air. C’est une affaire d’empoignade avec le corps : pour moi, l’écriture est très physique. Cela se fait à tâtons et à l’oreille. C’est une affaire très charnelle. » confiait la romancière invitée de France Culture en septembre 2020. 

Histoire du fils, par Marie-Hélène Lafon, Buchet-Chastel, 176 p., 15 euros.

Visuel : ©Claude Truong-Ngoc / Wikimedia

L’agenda cinéma de la semaine du 2 décembre
Vincent Mondiot a remporté le Prix Vendredi 2020
Lalouchi Naoual

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture