Livres

Prix de la paix des libraires : l’Israélien David Grossman récompensé

11 juin 2010 | PAR Cecile David

Jeudi 10 mai, le jury du prestigieux Prix allemand de la paix des libraires a couronné David Grossman. L’écrivain engagé œuvre depuis plus de 20 ans en faveur de la réconciliation israelo-palestinienne.

Né en 1954 à Jérusalem, David Grossman est une figure emblématique de la littérature orientale. « Dans ses romans, ses essais et ses récits, il tente de comprendre et de décrire non seulement sa position mais aussi celle de ceux qui pensent autrement » explique le jury dans un communiqué. Parmi ces œuvres, deux créations en particulier lui ont permis d’accéder à une renommée internationale. En 1988 paraît « Voir ci-dessous: Amour » qui raconte l’histoire tragique d’enfants ayant survécu à la Shoah. « Le vent jaune », un recueil de reportages évoque les relations tendues qu’entretiennent Israéliens et Palestiniens. Forts de leurs succès, ses fictions, essais et livres de jeunesse ont été traduits dans plus de trente langues, diffusés à travers le monde entier.
Les membres du jury ont également insisté sur la puissance de ses écrits, véritable ode à la paix. « Ses livres montrent que la spirale de la violence, de la haine et de déplacements de population au Proche-Orient ne peut cesser que par l’écoute, le recul et la force des mots. »

Le Prix lui sera officiellement remis le 10 octobre prochain, lors de la Foire du livre de Francfort. David Grossman succède ainsi au Turc Orhan Pamuk, à l’Italien Claudio Magris et au Hongrois Peter Esterhazy.

Si les Bleus ne chantent pas… Rama Yade ne leur en voudra pas
Voyages dans nos têtes à la Maison Rouge
Cecile David

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *