Polars
Omerta, un polar au suspense haletant jusque la dernière page

Omerta, un polar au suspense haletant jusque la dernière page

18 juillet 2022 | PAR Ilan Lévy

Le maître R.J Ellory, à ne surtout pas confondre avec l’autre maître James Ellroy, plonge son lecteur dans les méandres de la mafia newyorkaise entre vengeance, trahison et histoire de famille.

Des secrets de famille inavoués

Ecrivain paumé, journaliste médiocre, John Harper traine son âme en peine à Miami, sans famille, sans ami. A New-York au même moment, Lenny Bernstein, un vieux monsieur, reçoit une balle lors d’un braquage d’une épicerie de quartier, alors qu’il a tenté de maitriser le braqueur.nLes deux événements sans liens apparents sont à l’origine de ce roman à clef au suspense savamment entretenu.

John, qui n’a plus de famille depuis bien longtemps, reçoit un curieux appel de sa tante newyorkaise, Evelyn, qui l’enjoint de revenir dans la grosse pomme qu’il a quittée de nombreuses années auparavant.
Entre le suicide de sa mère, l’absence de son père, le suicide de son oncle, il a été élevé par Evelyn Sawyer dans une ambiance morose. Contraint et forcé, il rejoint New York et se rend compte que Lenny Bernstein, un homme dangereux, chef mafieux, est en réalité son père, mourant sur un lit d’hôpital.

Les questions affluent

Arrivé à New York, John est pris en main par « oncle Walt » et Cathy Hollander ; Walt Freiberg est l’associé de son père et choisit de s’occuper de John. Cathy Hollander dont l’identité est multiple, prend en charge John, nait une relation ambiguë entre eux. Pourquoi Walt Freiberg tient-il tellement à promener John et l’habiller comme un chef mafieux ? Quel rôle Cathy, qui a autrefois « appartenu » à Ben Marcus, le rival mafieux du clan Bernstein, joue-t’elle auprès de Walt Freiberg ? La tante Evelyn lui a t’elle dit toute la vérité sur le double suicide de sa mère et de son oncle ? Dans quel camp, l’inspecteur Duchaunak, fan absolu de Marilyn Monroe, joue-t’il ?
Que préparent de louche les retrouvailles des deux clans mafieux Bernstein et Marcus ?

Une quête éperdue

John Harper – Sonny Bernstein – est il le successeur de son père qu’il n’a pas connu ou un simple journaliste au mauvais endroit au mauvais moment ? En l’espace d’à peine une semaine, John passe de journaliste raté à chef de clan mafieux. Quelles en seront les conséquences pour la ville de New York ? Le talent de l’écrivain est de parvenir à ouvrir de nombreuses pistes entre les histoires de chaque personnage, leurs lourds secrets, de perdre le lecteur dans de multiples possibilités afin de lui permettre au fil des pages de comprendre l’histoire de John Harper, alias Sonny Bernstein.Tout au long des 600 pages, RJ Ellory distille des indices au lecteur qui ne s’ennuie jamais jusque l’apothéose finale, qui comme dans tout grand polar, n’est pas celui attendu. Un livre à lire d’une traite.

R.J. Ellory, Omerta, Sonatine, 588p, 23€

visuel : couverture du livre

Avignon OFF : « À la ligne », récit d’usine
Les soirées musicales estivales du festival Idéal au Potager du roi à Versailles
Ilan Lévy

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture