Polars
« Artères souterraines » de Warren Ellis, road trip sauvage sur les pas des Pères Fondateurs

« Artères souterraines » de Warren Ellis, road trip sauvage sur les pas des Pères Fondateurs

10 février 2014 | PAR Le Barbu

arteres_warren_ellis_poche

[rating=4]

Warren Ellis est à l’image de sa bio, et de son roman où le surnaturel côtoie la folie… Scénariste de comics britannique,  il commence sa carrière en 1990 dans le magazine Deadline avec une histoire de 6 pages. En 1994, Ellis commence à travailler pour Marvel Comics, où il prend en main la série Hellstorm du numéro 12 au 21. Il participe également au label Marvel 2099, principalement pour une storyline où un Docteur Fatalis du futur prend le pouvoir aux États-Unis. En 1997, Ellis commence sa série en creator-owned, Transmetropolitan – histoire d’un acerbe journaliste « gonzo » dans des États-Unis futuristes – avec le dessinateur Darick Robertson sous le label Helix de DC. Quand Helix cesse d’exister, l’année suivante, Transmetropolitan est transféré dans le label Vertigo et devient l’un des comics sans super-héros publié par DC ayant le plus de succès. La série dure 60 épisodes (plus quelques spéciaux), s’arrête en 2002, une fois que l’auteur n’eut plus rien à y raconter. 1999 voit le lancement de Planetary, une autre série Wildstorm menée par Ellis et John Cassaday, ainsi qu’une courte participation d’Ellis à la série Hellblazer de DC/Vertigo. Il quitte la série quand DC annonce, suite au drame de Columbine, qu’elle ne publiera pas « Shoot », une histoire décrivant un incident similaire, qu’il avait déjà écrite et qui était déjà illustrée et prévue pour paraître. 2004 voit le retour d’Ellis au comics de super-héros grand public. Il prend en main Ultimate Fantastic Four et Iron Man, pour Marvel, avec laquelle il signe un contrat d’exclusivité pour les travaux de commande. Il écrit également un épisode du dessin animé La Ligue des justiciers (Justice League Unlimited en VO). Mi-2005 il  lance chez Wildstorm la série Desolation Jones avec le dessinateur J.H. Williams III, ainsi que Jack Cross chez DC Comics avec Gary Erskine. La série Nextwave, avec le dessinateur Stuart Immonen, est publiée par Marvel Comics en 2006. Artères souterraines est son premier roman, traduit par Laura Derajinskiet, édition originale aux éditions Au Diable Vauvert, et réédité aux éditions Le Livre de Poche.

Michael McGill, un détective privé à la dérive, est embauché pour retrouver une version de la Constitution des États-Unis comportant des amendements écrits à l’encre invisible. Depuis les années 50, le précieux document est passé de main en main en échange de services douteux. Pour un demi-million de dollars, McGill va entrer dans ce que l’Amérique a de plus fou, grotesque et déviant.

« Je suis surtout très malchanceux. Vous savez qu’on m’a confié une affaire d’adultère, l’an dernier ? Et vous savez ce que faisait le mari, ces soirs-là ? Il avait fondé une sexo-secte qui s’introduisait par effraction dans un élevage d’autruches à minuit trois fois pas semaine. Vous savez ce qu’on ressent, quand on découvre huit mecs entre deux âges en pleine séance de sexe tantrique avec des autruches ? »

Premier roman mené tambour battant par la logique du pire, Warren Ellis nous entraîne dans l’exploration transgressive d’un pays décadent, à l’aube de découvrir ce qui pourrait modifier son histoire… Roman sauvage, obscène, décadent, et dégueulasse qui nous fait découvrir une Amérique aux antipodes de son conservatisme moral. Souvent drôle, pathétique, et où le ridicule ne tue pas… Enfin, pas toujours… Ce livre qui se lit d’une traite n’est pas à mettre entre les mains de nos défenseurs d’une certaine morale familiale et de la théorie des genres qui qualifieraient cet écrit de torchon diabolique échappé du purgatoire. Mais avant que ces apôtres gardiens de la morale chrétienne ne vous le confisquent pour un autodafé purificateur et salvateur dans la communion du Jugement Dernier, nous vous conseillons de le lire, car même si ce roman va très certainement vous choquer, vous allez bien vous marrer…

Artères souterraines, de Warren Ellis. Traduit par Laura Deraiinskiet. Edition Au Diable Vauvert – Réédition Le Livre de Poche. Parution: Janvier 2014.

« Des Hommes en devenir » de Bruce Machart, bienvenue dans le réel…
L’agenda culture de la semaine du 10 février
Le Barbu
Le Barbu voit le jour à Avignon. Après une formation d'historien-épigraphiste il devient professeur d'histoire-géogaphie. Parallèlement il professionnalise sa passion pour la musique. Il est dj-producteur-organisateur et résident permanent du Batofar et de l'Alimentation Générale. Issu de la culture "Block Party Afro Américaine", Le Barbu, sous le pseudo de Mosca Verde, a retourné les dancefloors de nombreuses salles parisiennes, ainsi qu'en France et en Europe. Il est un des spécialistes français du Moombahton et de Globalbass. Actuellement il travaille sur un projet rock-folk avec sa compagne, et poursuit quelques travaux d'écriture. Il a rejoint la rédaction de TLC à l'automne 2012 en tant que chroniqueur musique-société-littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture