Livres
Mexico selon Nicolas Comment dans « Mexico City Waltz » chez Filigranes Éditions

Mexico selon Nicolas Comment dans « Mexico City Waltz » chez Filigranes Éditions

13 juillet 2012 | PAR Kylhian Hildebert

Nicolas Comment, artiste aux multiples facettes, à la fois chanteur, auteur et photographe, livre son dernier livre photos intitulé Mexico City Waltz, catalogue de l’exposition éponyme qui s’est déroulée à la galerie Vu’ le mois dernier…

 

Fraîchement arrivé du Mexique, où il s’était rapidement exilé dans le cadre d’une résidence d’artiste, Nicolas Comment nous rapporte sa vision de Mexico en ne s’intéressant ni à la délinquance, ni à la pollution, ni au foisonnement incessant de population, qui sont sans doute les raisons principales pour lesquelles nous parlons de Mexico dans nos contrées.

Inspiré par Jack Kerouac et toute la beat generation le Mexico de Nicolas Comment est peuplé d’êtres seuls, de rues quasi-désertes où le temps s’écoule lentement, où l’on cherche à le consumer. C’est sans doute pour cela que les rares personnages (uniquement des femmes) à être présents sur ses images arborent presque systématiquement une cigarette, comme autant de minutes à consumer coûte que coûte.

Ces femmes, au nombre de trois, d’une sensualité et d’une ressemblance frappantes sont les véritables héroïnes de ce poème photographique. Elles sont saisies dans leur intimité, au sortir de la douche, nues sur le lit ou contemplant la ville. Il s’agit de la plus belle réussite du livre : saisir ces femmes dans ce qu’elles ont de tragique, d’intime ou de sensible. En revanche les photos non incarnées par un personnage fonctionnent de manière plus aléatoire ; parfois elles peuvent être de fabuleuses réussites au regard de la composition, des couleurs, du cadrage ; d’autres fois toute émotion semble totalement absente, avec un coté sans saveur.

Paradoxalement là est sans doute un des principaux talents de Nicolas Comment, car pour faire surgir l’émotion, la cohérence entre ses clichés, plusieurs visionnages sont nécessaires. Ses images poussent à la réflexion et ce -surtout- lorsqu’elles semblent incohérentes avec le reste de l’ouvrage. Cela ne fonctionne pas toujours comme on l’eut espéré et ce coté fade perdure malgré tout pour certaines photographies.

Quoi qu’il en soit le grain magnifique des clichés déborde de sensibilité dans un Mexico en proie à une profonde solitude, Nicolas Comment propose une vision personnelle de Mexico ; après tout n’est-ce pas ce que l’on demande à tout artiste ?

 

Photographies de Nicolas Comment extraites du livre Mexico City Waltz aux éditions Filigranes – Courtesy galerie VU’, Paris

Japan Expo 2012, l’événement geek de l’été
Les Comédies Tragiques de Catherine Anne en phase avec le réel
Kylhian Hildebert

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture