Livres
Marie Nimier lauréate du prix trop virilo

Marie Nimier lauréate du prix trop virilo

13 novembre 2013 | PAR Yaël Hirsch

Humoristique, le pendant moustachu du prix femina affine d’année en année le caractère littéraire de ses choix, même si la testostérone joue encore un grand rôle … Cette année 2013, le « prix trop virilo » est allé à Marie Nimier pour Je suis un homme (Gallimard). Le prix virilo tout court est allé quant à lui au western Faillir être flingué de Céline Minard (Rivages).

je suis un hommeEn se glissant dans la peau d’un homme un peu honteux de lui-même et admiratif des femmes, Marie Nimier a su trouver les arguments pour convaincre les joyeux drilles du prix virilo de la sacrer.

Les mouettes : quand Sandor Marai joue avec les fantômes
Fabian Chappuis reçoit Le Prix Théâtre Adami
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *