Mangas
« Stray Dog » tome 1 : un mythe revisité

« Stray Dog » tome 1 : un mythe revisité

28 août 2015 | PAR Sandra Bernard

Nouvelle création Glénat, Stray Dog de Van Rah propose une vision revisitée du mythe du Loup du Gevaudant d’une sombre beauté.

[rating=4]

Dans une cité futuriste et dévoyée, les humains cohabitent avec les karas, sorte de démons. Ceux-ci, craints pour leur puissance, sont chassés et enfermés. C’est le cas de Toru, Karas de sang pur enfermé dans les bas fonds de la ville et obligé de participer à des combats clandestins. Sa rencontre avec le professeur Senri va bouleverser sa vie et donner un sens à sa vie. Mais la bête tapie en lui n’a pas dit son dernier mot.

Avec une narration efficace comptant quelques rebondissements intéressants ce seinen surprend. Les traits sont fins et délicats, à la manière d’un shojo, avec certaines planches très détaillées, de toute beauté. A noter que l’aspect gore est plus suggéré que montré, évitant de tomber dans la facilité ou la surenchère sanguinolente. Senri est surement le personnage le plus attachant, les autres sont encore un peu lisses bien que certains semblent bien mystérieux. A voir si la suite sera du même acabit.

A noter, Van Rah était l’auteur invité phare des éditions Glénat lors de la dernière Japan expo.

Informations pratiques :

Van Rah, Stray Dog – Tome 1, éditions Glénat, Collection Seinen, Format : 130 mm x 180 mm, Faconnage : Souple, 320 pages, Nombre de tomes associés : 3 tomes, terminé (pour le premier cycle), Paru en juillet 2015, Prix: 9.15 €

Visuel : Couverture de l’ouvrage

« Love in the Hell » Tome 1 : l’enfer de l’amour !!!!
Box-Office France semaine : 300.000 entrées pour « Une Famille à louer » qui devance « Antigang » et « American Ultra »
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *