Mangas
« Ressentiment » Tome 1 : Her

« Ressentiment » Tome 1 : Her

06 avril 2015 | PAR Sandra Bernard

Ressentiment, de Kengo HANAZAWA aux éditions Ki-oon est un seinen d’anticipation, visionnaire, à la croisée des mondes virtuel et réel.

[rating=5]

ressentiment-t1Takuro Sakamoto va avoir trente ans. Son physique ingrat et son travail peu épanouissant le rendent amer. Sa vie sociale se limite à sa mère acariâtre, ses collègues, et quelques amis aussi ratés que lui. L’un d’entre eux semble pourtant particulièrement heureux malgré son récent licenciement. Il affirme même entretenir des relations suivies avec pas moins de cinq jeunes femmes. Takuro, intrigué, se renseigne et apprend l’existence d’Unreal, le dernier né des jeux de drague d’un nouveau genre, à l’immersion totale permettant d’atteindre un réalisme sidérant, et où les jeunes femmes, toutes absolument parfaites, n’ont d’yeux que pour le joueur. Pas vraiment convaincu, mais las de ses échecs et relations frustrantes, Takuro se laisse tenter. C’est ainsi qu’il fait la rencontre de Tsukiko. Mais là, rien ne va comme prévu. La jeune créature ne se montre guère disposée à son encontre. Celle-ci semble différente des autres compagnes virtuelles, et receler de nombreux mystères qui pourraient bien changer à jamais la vie du looser et le monde virtuel.

Un trait sans concession, vif et détaillé. Les mondes réel et virtuel sont traités de manière totalement différente. La réalité, morne, sans saveur, réaliste est confrontée à un monde virtuel, extravagant et peuplé de belles personnes, à l’image d’un shojo.

Ressentiment est clairement une satyre du Japon actuel, d’une jeunesse perdue dans un monde en crise culturelle, sociale et morale. On y voit une perte des valeurs et une lassitude faisant délaisser le monde réel au profit du virtuel. Les hommes, car il n’est question, à une exception prés, que de la solitude masculine, s’achètent une ou plusieurs compagnes créées de toutes pièces, entièrement dévouées et toujours prêtes à satisfaire leur moindre désir. S’il se lasse, le « propriétaire » peut réinitialiser les souvenirs de sa créature ou bien encore l’abandonner dans une des maisons du quartier des plaisirs.

Outre la marchandisation du corps féminin, c’est un sexisme généralisé et la pression sociale qui sont évoqués ici. Allant bien au delà du pitch de départ, l’auteur dépeint une réalité humaine bien contemporaine. Cependant, le titre est porté par un humour typiquement nippon et alterne entre tristesse et bonheur. L’on voit même, à plusieurs reprises, poindre l’espoir.

Ressentiment, est assurément un manga à ne pas rater qui figure parmi les pépites les plus réussies du catalogue Ki-oon.

Informations pratiques :

Kengo HANAZAWA, Ressentiment T01, Ki-oon, Parution : 09-10-2014, Format : 13 x 18 cm, Nombre de pages : 464, Prix de vente : 9,65 €, Tomes parus en VO : 2 (série terminée)

Visuel : RESSENTIMENT © 2012 Kengo HANAZAWA / SHOGAKUKAN

[Live Report] Panoramas Festival, les cloches de la majorité ont sonné !
« La Légende du Lama Blanc » Tome 1 : la roue du temps
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *