Mangas
Prophecy T1 : L’avenir dans la toile

Prophecy T1 : L’avenir dans la toile

18 février 2013 | PAR Sandra Bernard

L’éditeur Ki-oon (comprenez atmosphère pesante en Coréen) habitué des séries chocs, propose un nouveau titre au nom évocateur Prophecy et au sujet brûlant : les lynchages sur internet, l’amplification des faits divers sur la toile, les menaces et appels aux crimes sur les réseaux sociaux.

Tout commence comme une mauvaise plaisanterie, un homme masqué poste des vidéos menaçantes sur internet. Peu y prêtent attention jusqu’à l’incendie d’une entreprise agro-alimentaire qui fait la une des actualités. Le jeu du chat et de la souris entre le paperboy, surnom du « prophète » et la nouvelle section d’enquête sur la cybercriminalité peut débuter. Les affaires se succèdent et les indices sont faibles. Il faut également prendre en compte les réactions des internautes vis-à-vis de ce Robin des bois plus que violent.

Dès le début, le ton est donné, l’histoire est prenante et incisive. Les situations s’enchaînent rapidement et la situation est de plus en plus explosive. Véritable satire sociale, l’intrigue est également une réflexion sur la société de communications modernes. L’internet comme lieu d’expression des humbles, des sans nom, mais aussi lieu de toutes les dérives et des effusions de haine. Ce titre, avec ses sujets d’actualités trouve des résonances en chacun de nous. Tetsuya Tsutsui nous livre un thriller à la fois politique, social, médiatique et policier. L’auteur maitrise parfaitement son sujet, l’on trouve des termes comme « flaming », « troll » et « buzz », mais on y voit également l’envers du monde du travail au Japon où la précarité côtoie le harcèlement au travail. On y retrouve de petits accents de stupeur et tremblements mais sans l’humour d’Amélie Nothomb (personnage sous pression relégué au ménage). Ici c’est un regard froid et implacable que l’on porte sur la société et ses injustices.

Le dessin et la mise en page sont très clairs et structurés. Les personnages très expressifs sont parfaitement réalistes et variés. Le découpage, bien que très sage, soutient parfaitement la narration. Il n’y a donc rien d’étonnant que cette nouvelle série fasse partie des meilleurs démarrages de l’année.

© Tetsuya Tsutsui / Ki-oon

Bientôt Hors Saison, rendez-vous danse d’Arcadi
Les 10 incontournables de l’agenda culturel de la semaine du 18 février 2013
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

4 thoughts on “Prophecy T1 : L’avenir dans la toile”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


    Soutenez Toute La Culture