Mangas
« Minimum » Tome 5 : Sandwich de nichons !!!

« Minimum » Tome 5 : Sandwich de nichons !!!

13 mai 2015 | PAR La Rédaction

Après 4 tomes plus ou moins hésitants, Maya Miyazaki met les bouchées doubles dans ce tome 5. Celui-ci marque peut-être  le décollage de cette série qui commence à trouver ses repères. Les éditions Glénat proposent avec le tome 5 de Minimum une perle du sketch érotique !!!

[rating=5]

minimum 5Suite au tome 4, Catherine est toujours désorientée après son combat contre Haru. Ito et son ami Saito retrouvent la petite Haru et font la connaissance du petit boy qu’Haru a rencontré dans le tome 4. Saito conclut un pacte avec le petit boy, afin qu’il lui en apprenne un peu plus sur Catherine. Il découvre alors que son nom apparaît mystérieusement dans la base de registre des « possesseurs » de Catherine. Ce qui le met en situation de danger de mort…

Ito pour sa part réussit à se réconcilier avec Haru. Les deux tourtereaux finissent même par avouer leurs sentiments dans une scène ultra romantique… Cependant malgré ces sentiments bien réels, Ito se retrouve coincé face au destin qui le déchire. Comment choisir entre : Haru l’innocente mini girl, cause de ses problèmes, mais véritablement amoureuse et la sulfureuse  idole Maaya, la bomba qui voit en Ito le gentil garçon pour qui on peut avoir un amour sans crainte ?

Parfait héros puceau pour ce genre de manga érotique, Ito se retrouve tout d’un coup aux beaux milieux d’une romance ou peu importe son choix, il fera forcément du mal à quelqu’un… lui qui n’a aucune expérience en la matière va se retrouver dans une situation qui à elle seule vaut la peine de découvrir la série !!! En effet à la fin du tome, il sera coincé entre Haru nu et Maaya nu. Deux personnages féminins aux courbes parfaites qui vont exercer sur Ito une pression avec leurs attribues, que n’importe quel Otaku voudrait connaître une fois dans sa vie… Les 20 dernières pages sont anthologiques, à mourir de rire!!! Vivement le tome 6 !

Furyo

Informations pratiques :

Maya Miyazaki, Minimum – Tome 5, Editions Glénat, Collection Erotic, Format : 130 mm x 180 mm, Faconnage : Souple, 194 pages, Nombre de tomes associés : 6 – série en cours au Japon, Paru en février 2015, Prix: 7.60 €

Le Musée de la Danse investit la Tate Modern
Le Corbusier panorama d’une œuvre à la galerie Eric Mouchet et à la galerie Zlotowski à Paris
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture