Mangas

« Jabberwocky » tome 1 : Jurassic Parc

« Jabberwocky » tome 1 : Jurassic Parc

14 mars 2015 | PAR Sandra Bernard

Nouvelle licence des éditions Glénat manga, l’ovni Jabberwocky de Masato Hisa ne peut que séduire. A la croisée de Chapeau melon et bottes de cuir et de la Ligue des Gentlemen extraordinaires saupoudré de chrypto paléontologie, le récit des aventures de cet étrange duo de héros laisse pantois.

[rating=5]

jabberwocky-tome-1Lily est une jolie agent secret des services de sa royale majesté envoyée en Russie pour récupérer l’une des Regalia du Tsar, volée par un mystérieux homme masqué. Mais au cours de sa mission, elle se retrouve face à des hommes peu communs ressemblant à des dinosaures. C’est alors qu’elle fait la connaissance de Sabata qui va lui ouvrir la porte d’un nouveau monde et la sauver de situations désespérées. Ensemble, ils vont tout faire pour déjouer un vaste complot qui pourrait bien changer la face du monde.

Jabberwocky est une jolie surprise, tant au niveau du scénario mêlant trame sombre et humour qu’au niveau du dessin. Tout d’abord, l’histoire propose un univers mêlant steampunk et références multiples au service d’un duo de héros décalés et savoureux. Les graphismes ensuite, qui rappellent ceux de Sin City. Ils offrent un mélange d’aplats et de traits quasi vectoriels, totalement singuliers qui donne une grande force au dessin, à l’image d’un théâtre d’ombres. L’on espère une suite aussi prometteuse.

Informations Pratiques :

Masato Hisa, Jabberwocky – Tome 1, Glénat, Collection Seinen, Format : 130 mm x 180 mm, Faconnage : Souple, 224 pages , Nombre de tomes associés : 7 – série terminée au Japon, Paru en janvier 2015, Prix: 9.15 €

Visuel : © 2007 Masato Hisa

« La Discrète amoureuse » au Théâtre 13
Box Office : Chappie derrière American Sniper au top 10 des entrées France semaine. 1 million de spectateurs pour Timbuktu
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *