Mangas
« Erased » Tome 1 : Tout recommencer

« Erased » Tome 1 : Tout recommencer

02 mars 2015 | PAR Sandra Bernard

Kei Sanbe, coutumier du catalogue des éditions Ki-oon, revient avec Erased, un thriller temporel. Exit les zombis et les meurtres sanglants. Place à une enquête vieille de près de 18 ans.

[rating=4]

Satoru Fujinuma, déjà âgé de 28 ans, peine à percer dans le monde du manga. Relativement effacé, voire misanthrope, il se décrit lui-même comme « vide de l’intérieur ». Pour joindre les deux bouts, il est employé à mi-temps comme livreur de pizzas. Toutefois, Satoru dispose d’un pouvoir rare, celui de remonter quelques minutes dans le passé quand un drame est sur le point de se produire, afin de l’éviter. Il se retrouve ainsi dans des situations dangereuses. Un jour, au cours d’un de ces « sauts », il est gravement accidenté et se retrouve à l’hôpital. A ce moment, les souvenirs de son passé occulté resurgissent soudainement.

Kei Sanbe livre une série en apparence classique, mais dès le milieu du premier tome, le récit bascule totalement jusqu’à une fin de volume plus que surprenante sur les traces d’un tueur en série. Comme à son habitude, Kei Sanbe confronte ses jeunes héros à des situations qui les dépassent.

Le style graphique de l’auteur, tout en rondeur avec des visages très expressifs, des grands yeux et des personnages féminins aux formes pleines et généreuses, est immédiatement reconnaissable.

Informations pratiques :

Kei SANBE, Erased T01, éditions Ki-oon, seinenParution : 03-07-2014, Format : 13 x 18 cm, Nombre de pages : 196, Prix de vente : 7,65 €, Tomes parus en VO : 4 (série en cours)

Visuels : © 2013 Kei Sanbe / KADOKAWA CORPORATION, Tokyo.

« Rose de Paris » une BD libre sur une jeune ouvrière sage et bohême de l’Entre-deux-Guerre
L’agenda culture de la semaine du 2 mars
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *