Mangas
[16+] Nizokiana Tome 5 : triste anniversaire

[16+] Nizokiana Tome 5 : triste anniversaire

16 octobre 2014 | PAR La Rédaction

Retour aujourd’hui sur le tome 5 de la série Nozokiana. Pour rappel ce manga relate les histoires entre Emiru la voisine voyeuse perverse et Kido le héros convoité par toutes les belles de son école. Ce tome 5 est essentiellement consacré au premier personnage satellite de Yuri la copine officielle de Kido et l’origine de tous ses maux ou presque.

[rating=5]

nozokiana t5

Suite au tome 4 qui s’était arrêté sur Emiru en proie à se laisser-aller au plaisir féminin avec Makiko, une amie du petit groupe. Ce tome 5 montre une Emiru plus que jamais prête à tout pour soutenir Kido, dont elle semble étrangement amoureuse. C’est en ce sens que Makiko est finalement effacé par ses propres actes, soi-disant piégée par Emiru et Kido. Ceci a pour conséquence de rendre Kido fou de rage, rendant Emiru coupable de tous ses problèmes depuis leur rencontre.

Par la suite, l’histoire se recentre sur son sujet principal Yuri. En effet dans ce tome Yuri montre son vrai visage, alors que Kido se trouve de plus en plus attaché à elle. C’est un Kido totalement dévoué à sa belle Yuri, reposant tous ses espoirs de vie normale sur elle, qui se retrouve totalement bouleversé par ce qu’il découvre le jour de son anniversaire : un samedi. Souvenez-vous, ce jour est capital dans le sens où il s’agit d’un week-end. Depuis le début de sa relation avec Kido, la jeune Yuri est obligée de passer tous ses week-ends en famille. Cela semblait louche depuis le tome 1 de la série. En effet, certains passages concernant Yuri et sa famille, soi-disant très stricte, semblaient étranges.

Ce tome est la fin d’un arc, mais augure le début du suivant. Dans le sens ou les personnages satellites féminins, sont totalement évincés par leurs propres ambitions. Ce qui apporte une certaine légitimité aux sentiments naissants, rapprochant d’un pas décisif les deux héros, Kido et Emiru. Perdu entre sa haine envers Emiru de lui avoir imposé ce jeu stupide de s’épier et sa peur de se retrouver tout seul, celui-ci n’a semble-t-il d’autre choix que de se laisser envelopper dans les bras « bienveillants » de l’épouvantail Emiru…

Après autant de rebondissements et de révélations, Nozokiana pose ici des bases solides d’un scénario bien pensé depuis le début. Le revers de situation du tome 5 traduit à lui seul la profondeur scénaristique dont fait preuve la mangaka Wakoh Honna. Loin de se reposer sur des enchaînements de gags érotiques, des apparitions et disparitions de personnages féminins aux courbes parfaites. L’auteur introduit ici une nuance dramatique à son récit, qui permet de concevoir sainement cette future union entre Kido et Emiru. Ce qui devait être impensable et sale au début du manga, devient tout à coup envisageable. Le lecteur se retrouve ainsi plongé au cœur même de ce que vit le Kido. Une mimétique théâtrale, une catharsis même s’instaurent lors de la révélation.

Connaissant la longueur du manga et son succès au Japon, il faut bien s’attendre à de nouveaux rebondissements de la part de cette auteure qui nous promet encore des tomes remplis de situations aussi amusantes, passionnantes, stressantes, mais aussi tristes. Le cocktail idéal pour tout bon drama. Rendez-vous prochainement pour la suite de cette histoire passionnante.

Informations pratiques :

Wakoh Honna, Nozokiana tome 5, Kurokawa, Date de parution : 4 Juillet 2013, Nombre de pages : 192 p., Dimensions : 128 x 182 mm

Visuel : NOZOKIANA © 2009 Wakoh HONNA / Shogakukan Inc.

Gagnez vos places (et un jeu de cartes) pour le festival I Love Techno de Gand le 8 novembre
[Live Report] Julia Fischer et Yulianna Avdeeva : on en redemande !
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture