Livres
« Manderley for ever » de Tatiana de Rosnay: A la découverte de Daphné du Maurier

« Manderley for ever » de Tatiana de Rosnay: A la découverte de Daphné du Maurier

01 mai 2015 | PAR Alice Dubois

Passionnée, dit-elle, dès l’âge de 12 ans, par la célèbre romancière anglaise Daphné du Maurier, Tatiana de Rosnay a voulu rendre hommage à cette icône de la littérature. Dans Manderley for ever, publié aux éditions Albin Michel, elle nous embarque avec fougue sur les pas de l’auteure de Rebecca. Quand une écrivain en rencontre une autre.

Manderley

[rating=4]

C’est par les adaptations cinématographiques de ses romans que Daphné du Maurier s’est fait connaitre du grand public. Grâce à Alfred Hitchcock qui porta à l’écran L’auberge de la Jamaïque, Rebecca et la nouvelle Les oiseaux. Des chefs-d’oeuvres du 7ème art qui ont projeté l’écrivain dans la lumière.

Mais la postérité a la mémoire sélective, surtout quand il s’agit de rendre aux femmes ce qu’elles ont durement arraché ou de reconnaitre leurs réussites. Si Daphné du Maurier n’est plus qu’une image floue, mal connue par beaucoup, Tatiana de Rosnay a voulu zoomer au plus près de son idole et raconter à tous cette vie hors du commun.

Pour cela, elle a entrepris un véritable pèlerinage sur les lieux de vie de l’auteure. De sa naissance à Londres en 1907 au Manoir de Menabilly où elle achève sa vie en 1969, en passant par les pensionnats de jeunes filles de Camposena, Tatiana de Rosnay part à la découverte des demeures qui ont abritées l’écrivain. Chemin faisant, elle nous raconte deux histoires indissociables: celle de la femme de lettres et celle plus intime, de la femme à la fois épouse et mère.

Au fil des pages, photos de famille et portraits gravent le regard perçant de Daphné dans les yeux du lecteur. En s’imprégnant des lieux où l’auteure anglaise a vécu, Tatiana de Rosnay décortique le réel pour tenter de comprendre l’invisible: les pensées les plus intimes et les motivations d’une vie au quotidien. Un voyage qui se lit comme un roman et qui dresse le portrait vibrant d’une femme libre et absolument moderne.

 

Manderley for ever, Tatiana de Rosnay. Editions Albin Michel. Parution: mars 2015. 464 p. 22€

« Un carnet taché de vin » de Charles Bukowski, l’éternel retour du vieux dégueulasse.
La Flûte à St Etienne a-t-elle bien enchanté?
Alice Dubois
Alice a suivi une formation d’historienne et obtenu sa maitrise d'histoire contemporaine à l'université d'Avignon. Parallèlement, elle est élève-comédienne au Conservatoire régional d'art dramatique de la ville. Elle renonce à son DESS de Management interculturel et médiation religieuse à l'IEP d'Aix en Provence et monte à Paris en 2004 pour fonder sa propre compagnie. Intermittente du spectacle, elle navigue entre ses activités de comédienne, ses travaux d'écriture personnels et ses chroniques culturelles pour différents webmagazines. Actuellement, elle travaille sur un projet rock-folk avec son compagnon. Elle rejoint la rédaction de TLC en septembre 2012. Elle écrit pour plusieurs rubriques mais essentiellement sur la Littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture