Livres

L’herbe des nuits, ou le charme de la poésie angoissée de Modiano

04 novembre 2012 | PAR Yaël Hirsch

L’auteur de « La Place de l’étoile », « Dora Bruder » et « Un Pedigree » continue de laisser fureter sa très belle plume dans les rues d’un Paris un peu policier, un peu menaçant et très métaphysique. Le temps n’a pas de prise sur l’art de Patrick Modiano, toujours profondément poétique et angoissé.

Avec l’aide d’un mystérieux policier, « Langlais », un homme revient, plusieurs années après, sur un étrange amour de jeunesse. Elle se faisait appeler Dannie, vivait à la Cité universitaire  ou dans des petits hôtels de Montparnasse et fréquentait le quartier latin. Mais elle n’avait rien d’une étudiante et a disparu du jour au lendemain. L’enquête se poursuit, de Saint-Michel à la place d’Italie, dans un climat d’autant plus menaçant, que les missives arrivent à bon port et que les meurtriers avouent leur crimes à mi-mots…

Guerre froide, guerre des sexes ou Seconde Guerre, le passé se porte chez Modiano comme la pierre que le noyé s’accroche à la cheville. Reste l’anonymat de la grande ville et l’ombre de ses marronniers pour trouver refuge. Cuvée douce et mélancolique, marqué au fer rouge du style si lancinant d’un des plus grands auteurs de langue française, « L’herbe des nuits » opère comme une musique familière et hypnotique.

Patrick Modiane, « L’herbe des nuits », Gallimard185 p., 16.90 euros. Sortie le 4 octobre 2012.

« Depuis que j’écris ces pages, je me dis qu’il y a un moyen, justement, de lutter contre l’oubli. C’est d’aller dans certaines zones de Paris où vous n’êtes pas retourné depuis trente, quarante ans et d’y rester un après-midi, comme si vous faisiez le guet. Peut-être que ceux et celles dont vous vous demandez ce qu’ils sont devenus surgiront au coin d’une rue, ou dans l’allée d’un parc, ou sortiront d’un des immeubles qui bordent ces impasses désertes que l’on nomme ‘square’ ou ‘villa’. Ils vivent leur vie secrète, et cela n’est possibel pour eux que dans les endroits silencieux, loin du centre. » p. 137-138.

Psychedelic Pill, le nouvel album de Neil Young.
« Histoire de l’Afrique des origines à nos jours » de Bernard Lugan, une référence sur le continent africain
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *