Livres
« L’expérience » de Christophe Bataille, il n’y a pas de gloire à être un cobaye.

« L’expérience » de Christophe Bataille, il n’y a pas de gloire à être un cobaye.

11 avril 2015 | PAR Le Barbu

Christophe Bataille est romancier. On lui doit notamment Annam (Prix du premier roman), Le rêve de Machiavel (Grasset, 2008), et, avec Rithy Panh, L’élimination (Grasset, 2012, prix Joseph Kessel, prix Aujourd’hui, prix de la SGDL, prix de l’Essai France-Télévisions, Grand Prix des lectrices de ELLE).

9782246811640-X

[rating=3]

« Je suis sorti de la tranchée et tout de suite ses yeux m’ont fixé : deux prunelles de cendre. C’était une chèvre, une pauvre chèvre que nous n’avions pas vue, enchaînée sur la plaine, face au pylône et à la bombe. Un chevreau semblait s’abriter derrière elle, sur ses pattes tremblantes. Tous deux étaient comme cuits. J’ai abandonné mon compteur, et la chèvre s’est mise à hurler. Le chevreau était tombé sous elle. Il y avait ce cri, mécanique, sans être, un cri à nous rendre fous. Pour ce cri, j’aurais renoncé à la France. »

Avril 1961, dans le désert algérien. A trois kilomètres de ce point inconnu, une tour de cinquante mètres porte une bombe atomique. Le jeune soldat qui parle, accompagné d’une petite patrouille, participe à une expérience. Il est un cobaye.

L’Expérience de Christophe Bataille est le court témoignage d’une expérience d’exposition directe à une explosion nucléaire menée par l’armée française dans le désert algérien, et dont l’objectif était d’observer les effets sur l’humain. Le texte est dense, et les sensations se mêlent aux souvenirs. Le rythme ciselé, tranchant, et sans concession, rend la lecture intense, presque brutale. L’Expérience devient alors le récit universel de tous les gamins sacrifiés sur l’autel de la barbarie. Car que vaut la vie d’un homme face à la défense d’une nation toute entière? Il n’y a pas d’essai nucléaire. Il n’y a pas d’essai d’extermination. Il y a l’extermination.

« L’expérience » de Christophe Bataille, 88 pages, 12 euros, janvier 2015, éditions Grasset.

[Tour de Web] Kenya
« L’Enfer de Church Street » de Jake Hinkson, quand le péché engendre le péché…
Le Barbu
Le Barbu voit le jour à Avignon. Après une formation d'historien-épigraphiste il devient professeur d'histoire-géogaphie. Parallèlement il professionnalise sa passion pour la musique. Il est dj-producteur-organisateur et résident permanent du Batofar et de l'Alimentation Générale. Issu de la culture "Block Party Afro Américaine", Le Barbu, sous le pseudo de Mosca Verde, a retourné les dancefloors de nombreuses salles parisiennes, ainsi qu'en France et en Europe. Il est un des spécialistes français du Moombahton et de Globalbass. Actuellement il travaille sur un projet rock-folk avec sa compagne, et poursuit quelques travaux d'écriture. Il a rejoint la rédaction de TLC à l'automne 2012 en tant que chroniqueur musique-société-littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture