Livres

Les Tribulations de Jean Acacio de Jacques Ravenne.

Les Tribulations de Jean Acacio de Jacques Ravenne.

18 décembre 2016 | PAR Le Barbu

Depuis 2005, Jacques Ravenne est l’auteur, avec Eric Giacometti, de thrillers consacrés aux enquêtes du commissaire franc-maçon Antoine Marcas. Ce duo, unique, du profane et de l’initié, a vendu plus de 2 millions d’exemplaires en France et la série a été traduite dans 17 langues, du Japon aux États-Unis. Éditeur de la correspondance du marquis de Sade avec l’anthologie Lettres d’une vie (éditions 10/18, 2014), Jacques Ravenne publie, à l’occasion du bicentenaire de sa mort en 2014, Les Sept Vies du marquis chez Fleuve Éditions. En tant que franc-maçon, Jacques Ravenne intervient régulièrement dans des conférences et colloques sur la franc-maçonnerie. Conscient du fantasme suscité autour de sa fraternité, et de ses dérives, il reste attentif à une description rigoureuse de cet univers qu’il décrit dans Les Aventuriers de la République : ces francs-maçons qui ont fait notre histoire (Fayard, 2015), et qu’il met en scène dans Les Tribulations de Jean Acacio (Pocket, 2016).

1507-1Marronnier médiatique alimentant tous les fantasmes, la franc-maçonnerie suscite toutes les curiosités. Dans Les Tribulations de Jean Acacio, Jaques Ravenne relate une trentaine de situations et de décors dans lequel le héros évolue. Scènes de la vie courante, aventures et mésaventures présentées avec beaucoup d’humour font de cet ouvrage une agréable petite surprise. Tous les sujets – l’entrée des femmes en loge, les capitations, les grades, les enquêtes… – sont abordés par ces courtes nouvelles scindées en deux parties : une explication générale, pédagogique et bien documentée (l’auteur étant lui même un frère) et une mise en scène des petits travers des frères qui sont finalement les travers de notre société.

Jacques Ravenne, Les Tribulations de Jean Acacio, Pocket, 2016.

« Pigments » de Nicolas Taffin à la Contrescarpe.
« Paris 1900 » et « Infernal », dans L’Oeil Curieux |BNF Éditions|
Le Barbu
Le Barbu voit le jour à Avignon. Après une formation d'historien-épigraphiste il devient professeur d'histoire-géogaphie. Parallèlement il professionnalise sa passion pour la musique. Il est dj-producteur-organisateur et résident permanent du Batofar et de l'Alimentation Générale. Issu de la culture "Block Party Afro Américaine", Le Barbu, sous le pseudo de Mosca Verde, a retourné les dancefloors de nombreuses salles parisiennes, ainsi qu'en France et en Europe. Il est un des spécialistes français du Moombahton et de Globalbass. Actuellement il travaille sur un projet rock-folk avec sa compagne, et poursuit quelques travaux d'écriture. Il a rejoint la rédaction de TLC à l'automne 2012 en tant que chroniqueur musique-société-littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *