Fictions
« Les secrets de ma mère » de Jessie Burton : voyage pour se trouver soi-même

« Les secrets de ma mère » de Jessie Burton : voyage pour se trouver soi-même

28 août 2020 | PAR Marine Stisi

La britannique Jessie Burton publie chez Gallimard son nouveau roman, Les secrets de ma mère, un livre captivant sur, entre autres, les méandres de la maternité et la recherche de soi, écrit avec beaucoup de sensibilité et de style par l’autrice du best-seller mondial Miniaturiste

A Londres en 2017, Rosie a 35 ans et ne sait guère ce qu’elle veut faire de sa vie. Plutôt heureuse en couple sans plus vraiment se poser la question, la jeune femme vit avec une épine dans le pied qui semble bloquer son passage à l’âge adulte : elle n’a jamais connu sa mère. De cette femme qui lui a donné la vie, la jeune femme ne sait que ce que son père a bien voulu lui dire, à savoir, très peu de choses. 

Lors d’une visite qu’elle lui rend sur les côtes bretonnes françaises, elle apprendra tout de même que sa mère, Elise Morceau, a entretenu pendant quelques années une relation avec une écrivaine à succès, Constance Holden, dont les lecteurs n’ont plus entendu parler depuis plus de 30 ans, alors même qu’elle semblait au sommet de sa gloire et que son premier roman a même été adapté au cinéma. Et si cette révélation inédite était pour Rosie l’occasion de remonter un fil, une ouverture vers un monde qui lui a été fermé jusqu’alors, celui de sa mère ? Et qui sait, peut-être parviendra-t-elle à la retrouver un jour ? Par un tour de passe-passe pas réellement maîtrisé, la voilà, sous une toute nouvelle identité, au service de la Constance en question, plus proche du but que jamais… 

Jessie Burton, avec sa maîtrise de la narration, nous plonge dans une histoire à deux vitesses (comme c’était déjà le cas dans son dernier ouvrage, La fille aux lions), partageant le temps du roman entre la relation de Rosie devenue Laura Brown avec Constance, et le Los Angeles du début des années 80, où Constance travaille à l’adaptation de son roman pour le cinéma tout en vivant son histoire d’amour tumultueuse avec Elise Morceau, jeune femme plutôt effacée bientôt rattrapée par ses démons. 

Le livre, s’il n’atteint pas le niveau d’intrigue qui faisait toute la richesse des deux précédents ouvrages de l’autrice londonienne, se révèle dans un autre registre : celui de la complexité des personnages. Leur psychologie est fine, intrigante, savamment étudiée. Son écriture n’a quant à elle rien perdue de sa fraicheur et nous offre toujours un fort moment de lecture.

 

Jessie Burton, Les secrets de ma mère, Editions Gallimard, 23€. Date de parution : 3 septembre 2020

Visuel : couverture du livre © Gallimard

À Aix-en-Provence, L’Hôtel de Caumont fait la part belle aux lumières espagnoles de Joaquín Sorolla
Le point sur le plan de soutien au spectacle vivant rendu public, ce vendredi 28 juillet, par le ministère de la Culture
Marine Stisi
30% théâtre, 30% bouquins, 30% girl power et 10% petits chatons mignons qui tombent d'une table sans jamais se faire mal. Je n'aime pas faire la cuisine, mais j'aime bien manger.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *