Livres

Les livres de l’été…

15 août 2009 | PAR Marine

Lorsque la Rédaction de la boîte à sorties part en vacances, elle ne s’arrête pas de manger du papier et de l’encre pour autant. Voici les  projets de lectures, antiques, modernes ou ultra-contemporaines- de nos rédacteurs pour ce joli mois d’août.

« Les 3 livres que j’amène en vacances cet été »:

elegance-du-herissonL’élégance du Hérisson, de Muriel Barbery, sorti en 2006 .

Je l’apporte pour mes soirées tranquilles de vacances, puisque je ne l’ai pas encore lu, que je veux savoir s’il mérite ses récompenses, et que le film, qui en est librement adapté, Le Hérisson avec Josiane Balasko sort cette semaine.

mon-bel-orangerMon bel Oranger, de José Mauro de Vasconcelos, sorti en 1968.

Un grand succès international. Ma première émotion littéraire que je lis et relis encore. Accessible à tous, aux jeunes adolescents, comme aux plus grands, je ne m’en lasse pas.

la-couronne-verte-2La couronne verte, de Laura Kasischke sorti en 2008.

L’histoire de jeunes américaines récemment diplômées qui s’en vont faire leur spring break à Cancùn, où comment des vacances idéales qui tournent mal. Moi je suis jalouse de ces spring break américain sous le soleil du Mexique, alors si ça dégénère, je devrais adorer.

Marine Cluet

Théologie et imagination scientifique, d’Amos Funkestein, sorti en 1986

Un essai d’historiographie que j’ai envie de lire depuis longtemps et que je vais peuêtre avoir enfin

le temps de lire.  J’ai déjà lu quelques essais de Funkestein sur l’évolution de la manièère d’écrire l’histoire qui m’ont vraiment, mais alors vraiment, fait réfléchir.

tirza

Tirza, d’Arnon Grünberg, Actes Sud,  sortie prévue pour octobre 2009

Cela fait seulement trois ans que j’attends de lire Tirza, sorti en Hollande en 2006.

J’ai découvert Arnon Grünbergavec son « Messie juif » (Editions héloïse d’Ormesson) qui m’a vraiment marquée. J’ai failli apprendre le néerlandais pour pouvoir lire Tirza, espérons que je le reçoive parmi mes autres demandes de copies presse des romans de la rentrée littéraire.

Le chant de Bernadette, de Franz Werfel, sortie en 1942

Franz Werfel est l’un des intellectuels que j’étudie dans ma thèse. Il a été converti après sa mort par sa femme, la célèbre Alma Mahler. Le chant de Bernadette est l’histoire d’une vocation et a été un bestseller aux Etats-Unis pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Yaël Hirsch

prLa Princesse de Clèves de Madame de Lafayette publié en 1678, depuis la polémique avec Nicolas Sarkozy et le conflit dans les universités, on arrête plus d’en entendre parler. Tout le monde le revendique : « je lis la princesse de clèves ». or, je l’avoue, je ne l’ai jamais lu. Le côté amour platonique du 17ème siècle m’a toujours un peu découragé. Je connais l’histoire par cœur, mais je ne l’ai jamais lu. Alors, je me dis qu’il n’est pas trop tard. Profitions de l’été pour consacrer quelques heures à la lecture du premier roman moderne.

kerouacSur la route de Jack Kerouac publié en 1957, un autre classique mais dans une veine différente. Qui n’a jamais rêvé de partir en vacances avec juste un sac à dos au fil des rencontres et des excès de débauche? Au moins, faisons-le par la pensée

bobioBob Dylan : une biographie par François Bon, sorti en 2007, publié en poche en avril 2009.

Fan de Bob Dylan, lectrice assidue du blog de François Bon, la réédition de ce livre en poche ne peut que me plaire.

Pauline Moullot

Les Nuits Secrètes : Soir 1
Calogero au Zénith
Marine

One thought on “Les livres de l’été…”

Commentaire(s)

  • drole

    La boite à caca ? La boite à pipi ?

    août 19, 2009 at 23 h 06 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *