Livres
Les lectures estivales de la rédaction

Les lectures estivales de la rédaction

03 août 2011 | PAR Yaël Hirsch

Dégagés de l’actualité pour certains, encore plus prisonniers de ses filets pour d’autres, les rédacteurs de toutelaculture.com ont tous leur petite idée de ce qu’ils vont lire cet été. Petit état des lieux des lectures programmées de la rédaction, en version papier ou électronique. A vous de piocher dans ces excellentes suggestions, souvent vierges de toute critique préalable…

« Pour ceux qui comme moi ne partent pas en vacances, je lis « L’invention de la solitude » de Paul Auster (Actes Sud). A propos du décès de son père ». Justine.

Parmi les lectures de l’été, il y aura une nouvelle de Borges « Funes ou la mémoire » (in « Fictions », Folio), une relecture de mon roman coup de coeur de l’année « L’écrivain de la famille » de Grégoire Delacourt (Lattès)et le deuxième roman de Guy Jacquemelle tout juste paru « Les années insouciantes » (Ramsay). Karine.

« Pour les lectures de l’été, du studieux avec « Mainstream » de Frédéric Martel (Champs Flammarion), une enquête sur la formation de la culture mainstream à travers le monde à travers de nombreux témoignages mais aussi, l’anticipation d’une possible prochaine guerre « soft » autour de la culture, avec l’Inde et la Chine qui tentent de faire valoir leur propre culture, non sans mal car le modèle américain l’emporte encore chez les populations jeunes. Du polar avec « Le Poète » de Michael Connelly (Points Seuil), sur recommandation d’une amie qui m’a dit qu’il était très bien écrit et intéressant car c’est un journaliste qui mène l’enquête sur le suicide de son frère jumeau, qui était policier. Du rire aussi avec la suite du « Mec de la Tombe d’à Côté » : « Le Caveau de Famille » de Katarina Mazetii (Gaïa), pour voir en quoi l’histoire d’amour atypique entre une « femme accomplie de la ville » et un agriculteur rustre peut s’accomplir à travers la naissance de leur enfant. Des personnages vrais, à mille lieux de la caricature que l’on aurait pu craindre avec ce genre de pitch, et de nombreux rebondissements. Enfin, pour le côté « grand classique », certainement « La Chartreuse de Parme » de Stendhal (Livre de Poche), car j’avais beaucoup aimé « Le Rouge et le Noir » et sûrement un peu d’Edgar Allan Poe pour noircir joliment le tout ». Morgane.

« Mon été littéraire sera pas mal consacré à Aragon. Au programme j’ai emmené « Aurélien » et le « Paysan de Paris », et aussi « Le Naufrage » de Thomas Bernhard (tous chez Folio). Christophe.

Les trois livres que j’emmène sont ceux que je  n’ai toujours pas eu le temps de finir, année théâtrale chargée oblige, alors : Laurent Gaudé, Le soleil des Scorta, une plongée dans l’italie mafieuse, prix goncourt 2004,  Le dos crawlé d »Eric Fottorino, car j’ai promis d’en faire une critique, et fraîchement découvert lors d’une lecture de Jacques Bonnafé et Louis Sclavis, Forcenés, de Philippe Bordas, une version théâtrale du vélo! Amélie.

« Mes trois lectures coup de cœur : Thu Huong Dong, « Roman sans titre » (Sabine Wespieser); « Point omega » de Dan De Lillo (Actes Sud), et « L’art de voler », d’Antonio Alatarriba, illustré par Kim (Denoël) ». Pascal.

« Cet été je vais enfin me plonger dans « Les pérégrinations d’une paria » de Flora Tristan (Actes Sud), une petite dose de féminisme 19e sous le soleil. Puis je vais étudier « Histoire de Dieu dans ma vie », le journal de l’homme de lettres et ami des Maritain Stanislas Fumet (Cerf). Enfin, la lecture de Tony Judt m’a donné envie de mieux connaître Arthur Koestler dont je n’avais lu que le fameux « Zéro et l’infini ». J’ai déjà dévoré « La lie de la terre » (Calmann-Levy) sur son immigration en France et vais poursuivre par « Le Dieu des ténèbres«  ». Yaël.

« Quelques idées de livres pour l’été :
– « Rhum » de Blaise Cendrars, un très beau texte évoquant la vie et la mort de Jean Galmot, préfet de Guyane (Folio).
– « Farinet ou la fausse monnaie » de C.F. Ramuz, un roman âpre et prenant sur la soif de liberté d’un homme de la montagne (parfait si l’on part dans le Valais Suisse, Bibliothèque Amis de Ramuz)
– « Les lieux infidèles » de Tana French, un polar irlandais vraiment très réussi sur les lieux de mémoire et les amours de jeunesse (Calmann-Lévy).
– « Il faut qu’on parle ! » BD d’Hélène Bruller, parce qu’elle est extrêmement sympathique et qu’elle est en train de divorcer de Zep (Drugstore).
– « La Petite Bijou » de Patrick Modiano, parce que, même loin de Paris, on peut l’évoquer et en rêver (Folio).
Et, bien sûr, il vous restera sûrement du temps pour de nombreux autres romans ! » Olivia.

« Mes 3 livres sont « Dieu est un pote à moi » de Cyril Massarotto, « Tokyo » de Mo Hayder et « Je suis né un jour bleu » de Daniel Tammet ». Tristan.

« Dans le registre « fille pas prise de tête » la célèbre BD de Pénélope Bagieu « Ma vie est tout à fait fascinante » (éditions Jean-Claude Gawsewitch) que je n’ai pas encore eu l’occasion de feuilleter. Histoire d’avoir des blagues à raconter à l’apéro entre les cacahuètes et le rosé. Pour lier l’utile à l’agréable, je vais sur la plage me plonger dans l’ouvrage d’Ollivier Pourriol « Cinéphilo » (Hachette) . L’auteur y propose d’illustrer les grandes idées philosophiques par des scènes de cinéma mythiques. Un bon moyen de réviser ses classiques, aussi bien en philo qu’en Grand Écran. D’ailleurs, il se chuchote qu’Ollivier Pourriol pourrait remplacer Ali Baddou au Grand Journal. Un nom à retenir donc ! Et pour finir avec un bon roman qui va me tenir en haleine quand je serai coincée dans ma maison de vacances sous la pluie bretonne du mois d’août : « La couleur des sentiments » de Kathryn Stockett (Jacqueline Chambon Editions), le Grand prix des lectrices de ELLE. Un bouquin à lire d’une traite, qui raconte l’histoire de la ségrégation aux États-Unis dans les années 1960, par le prisme de la vie de bonnes d’enfants noires à Jackson, dans le Mississippi. Un moment d’histoire qu’il est toujours bon d’illustrer par des récits percutants et criants de vérité comme celui-ci. Laurène.

« Alors les trois livres que je compte emmener sur la plage cet été : 1) « Propos sur le Bonheur » d’Alain (Folio) – J’ai commencé à le lire il y a quelques mois, j’aime beaucoup le format des petites pensées, mais le livre demande un minimum de réflexion et je ne me suis pas encore posée pour véritablement le lire et le réfléchir ! (un peu dur de se concentrer dans le métro par exemple…) 2) « Mémoires d’Hadrien » de Marguerite Yourcenar – Un livre que mon frère m’a conseillé, qui est un peu difficile d’approche. Aussi ça sera le premier livre que je lis d’un Académicien ! Donc pour ma culture G et ma culture littéraire classique ! 3) « Le Papillon des Étoiles » de Bernard Werber – Un auteur qu’il faut avoir lu au moins une fois, un roman facile avec une histoire SF qui à l’air plutôt sympathique pour pouvoir faire gambader l’esprit au bord de la piscine ou les pieds enfoncés dans le sable ! +) Sur ma liste aussi, les tomes 2 et 3 de la saga « Millenium » de Stieg Larson ainsi que « Voyage au bout de la nuit » de Céline ! » Moriane.

« Mes lectures de l’été : « Romeo et Juliette » de Shakspeare ( encore et encore) , »Un garçon d’Italie » de Philippe Besso (une relecture chez Julliard) , et « Le Cimetière de Prague » d’Umberto Eco (Grasset). » Melody.

« Cet été, mon ambition est de lire « L’ancien régime et la révolution », de Tocqueville (Folio) dont je ne connais que quelques passages. Je compte aussi lire « Le Vicomte Pourfendu », d’Italo Calvino (Livre de Poche) ; j’ai déjà lu les deux autres ouvrages de la trilogie « Nos ancêtres » et j’adore le style déjanté de l’auteur. Par le fantastique il nous touche au plus profond du réel… Enfin, j’ai envie de relire « 24 images à la seconde » (Mame), sorte d’essai-carnet de route-mémoires d’un cinéaste de la première partie du XXe siècle, Léon Poirier, qui raconte son passage du théâtre au cinéma, les évolutions qu’il a connues dans ce secteur (et notamment le passage de 16 à 24 images à la seconde), ses voyages en Afrique… tout en y mêlant ses pensées. » Jérôme.

Nomination d’Emmanuelle Vo Dinh à la direction du centre chorégraphique national du Havre – Haute Normandie
Laurent Ruquier rachète le théâtre Antoine à Paris
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “Les lectures estivales de la rédaction”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *