Livres
Le TOP Livres 2013 de la Rédaction

Le TOP Livres 2013 de la Rédaction

14 décembre 2013 | PAR Alice Dubois

Cette année, les chroniqueurs littéraires ont lu, beaucoup, de tout: des polars sanguinolents aux contes pour enfants, du plus médiatique de la Rentrée Littéraire aux perles cachées des petites maisons d’édition. A l’aube de cette fin d’année, nous vous proposons une sélection hétéroclite de nos plus belles lectures, en espérant que vous y dénicherez vos prochains coups de coeur…

Pour Alice, notre Chef de rubrique Livres, la première place revient au roman d’Edward Abbey, Le gang de la clé à molette. Un choix qui salue la belle ligne éditoriale des éditions Gallmeister et leur collection Nature Writing. En rééditant l’oeuvre d’Edward Abbey, icône de la contre-culture des 70’s, Gallmeister nous fait (re)découvrir cet hymne à la vie sauvage. Pamphlet précurseur d’une conscience écologique, corrosif et déjanté, Le Gang de la clé à Molette est à savourer avec une bonne bière ! Puis vient le troublant roman d’anticipation Au nord du monde de Marcel Theroux. Pour la qualité d’écriture, l’imaginaire poétique de l’auteur. Que deviendra le monde après la fin? L’humanité est-elle destinée à survivre malgré le pire? A détruire encore et toujours? Quel espoir dans un monde où l’homme est son propre ennemi? Une fable envoutante et haletante préfacée par Haruki Murakami…Autre registre, le trucculent Manuel de survie à l’usage des incapables de Thomas Gunzig. Un roman d’une grande originalité, incroyablement drôle et pertinent qui nous a fait l’effet d’un vrai bol d’air en pleine rentrée littéraire un peu morose. Identifiant notre système de société à l’organisation d’un supermarché, Thomas Gunzig nous embarque dans un roman jubilatoire, audacieux, aux personnages littéralement bestiaux. Un pur moment de plaisir. Autre belle découverte, La lucarne de José Saramago. Parce que ce roman, oublié au fond d’un tiroir chez l’éditeur, n’a jamais été retourné au jeune Saramago qui l’avait envoyé dans les années 50. Il ne s’en ait jamais remis…45 ans plus tard, le manuscrit est retrouvé. Pour la maturité troublante d’un jeune homme âgé d’à peine plus de 20 ans, pour la subtilité et la diversité des personnages croqués…Un portrait de la société portugaise du milieu du XXème siècle. Envoutant. Et pour finir, La conjuration de Philippe Vasset. Pour ceux qui refusent l’aseptisation des villes. Pour les vrais citadins qui aiment se perdre dans les méandres d’une agglomération, cassant les lignes droites et s’aventurant au-delà des portes closes et des limites du périph’. Une balade subversive qui vous dévoilera la beauté de la face cachée de Paris. Poétique et excitant.

Et voici les Top 5 de nos meilleurs lecteurs:

Yaël a adoré Le roman du mariage de Jeffrey Eugenides, qui déplace l’intrigue classique des romans anglo-saxons du 19ème siècle sur un campus des années 1980. Si proche et si vintage à la fois, le livre touche juste sur ce que veulent les femmes modernes et intellectuelles. En n°2 le matriarcat léché de Adèle et moi de Julie Wolkenstein l’a éblouie : un portrait familial prenant et diablement bien écrit. En 3 son chouchou de la shortlist du Goncourt : Arden  de Frédéric Verger, un peu fou et sublimement écrit. En quatrième position le livre qu’elle a le plus offert cette année : La garçonnière d’Hélène Grémillon : l’intrigue est chiadée, le climat fantastique d’une argentine hantée par son passé est à la fois original et haletant. Et en 5 parce qu’il ne faut pas bouder les plaisirs simples : Billie d’Anna Gavalda. Un portrait de jeune-femme à 100 à l’heure. Energique, sans prétention et jamais banal. Vive la reine Gavalda.

Marie-Charlotte:

Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig
Tout ce que je suis d’Anna Funder
Journal d’un écrivain en pyjama de Dany Laferriere
On /Off d’Olivier Pourriol

Hélène:

Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre
Un océan de pavots d’Amitav Ghosh
Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson
Le cœur des louves de Stéphane Servant
Somnambule dans Istanbul d’Eric Faye

Sandrine et Igor, nos rédacteurs Jeunesse:

Le grand livre de cuisine des enfants de Seymourina Gruse Ware et Elisa Gehin
La double vie de Cassiel Roadnight de Jenny Valentine
Lola d’Olivier Douzou
Nina Volkovitch, trilogie de Carole Trebor
La déjeunite de madame Mouche d’Elsa Valentin et Fabienne Cinquin

 

Autres coups de coeur: pour Géraldine, s’il ne devait rester qu’un livre cette année, elle garderait Il faut beaucoup aimer les hommes de Marie Darrieussecq. Quant à Sandra, le choix se porte sur Dans l’ombre de la lumière de Claude Pujade-Renaud.

Au final, une multitude de belles surprises littéraires qui nous ont vite fait oublier les ratés de la saison. Une sélection où piocher pour faire des heureux sous le sapin…

 

Visuel : © Frankie & Nikkihttp://frankie-nikki.tumblr.com/

 

[Critique] AQuadro, un amour au carré
La revue de web de la semaine
Alice Dubois
Alice a suivi une formation d’historienne et obtenu sa maitrise d'histoire contemporaine à l'université d'Avignon. Parallèlement, elle est élève-comédienne au Conservatoire régional d'art dramatique de la ville. Elle renonce à son DESS de Management interculturel et médiation religieuse à l'IEP d'Aix en Provence et monte à Paris en 2004 pour fonder sa propre compagnie. Intermittente du spectacle, elle navigue entre ses activités de comédienne, ses travaux d'écriture personnels et ses chroniques culturelles pour différents webmagazines. Actuellement, elle travaille sur un projet rock-folk avec son compagnon. Elle rejoint la rédaction de TLC en septembre 2012. Elle écrit pour plusieurs rubriques mais essentiellement sur la Littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *