Livres

Le secret de Rommel de Benjamin Courset

Le secret de Rommel de Benjamin Courset

17 décembre 2012 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Un collégien passionné d’écriture et de littérature se voit confier une mystérieuse médaille, un étranger au chapeau noir semble le suivre partout, la bibliothèque de Melun recèle bien des secrets…Voici Benjamin et ses amis Ann et Nicolas lancés dans une aventure trépidante.

Benjamin Courset est un jeune prodige de treize ans qui manie déjà la plume avec l’aisance des grands. Avec une imagination débordante, il nous entraîne dans une histoire très riche sur fond autobiographique.

Il y a beaucoup dans ce premier roman: des ébauches de roman policier, d’autres de roman noir, des scènes d’action très visuelles qui rentreraient bien dans le scénario d’une bande dessinée ainsi que l’ébauche d’un roman d’amour poétique, décalé, à l’issue incertaine. Descriptions cyniques, dérision, comparaisons inattendues, héros solitaire qui regarde vivre un monde dans lequel il a du mal à rentrer, personnage principal-narrateur qui aimerait bien être un super héros et qui réussit à être un super écrivain par les mots; nous voici plongés dans un livre courageux, passionnant dans lequel l’auteur a mis tout son amour pour la littérature, l’écriture et l’aventure. La fougue de la jeunesse est là et c’est tant mieux car elle porte ce récit et le rend très vivant. L’action se densifie, s’accélère en cours de route, on aurait envie de dessiner un plan de la bibliothèque pour se retrouver dans ce labyrinthe, qui nous emmène dans un passé glauque mais inoubliable. Le suspense est au rendez-vous et on ne lâche pas l’histoire de la première à la dernière ligne.

Une entrée en littérature qui annonce le début de la carrière d’un grand écrivain.

« Jack Reacher » : un divertissement sans fraîcheur

Des tenues pour une fin d’année… étincelante !

Sandrine et Igor Weislinger

One thought on “Le secret de Rommel de Benjamin Courset”

Commentaire(s)

  • Hélène Rollinde de Beaumont

    Merci chère Sandrine pour cette critique par laquelle tu valorises au mieux tous les intérêts de cet ouvrage. J’ai vraiment aimé cette maturité d’écriture mêlant action, suspense, psychologie, philosophie et poésie.

    décembre 18, 2012 at 10 h 25 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *