Livres
La garçonne et l’assassin de Fabrice Virgili et Danièle Voldman

La garçonne et l’assassin de Fabrice Virgili et Danièle Voldman

19 juin 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

9782228909174Ce livre, agrémenté de pièces et photographies d’archives, raconte l’histoire vraie d’un couple, Paul et Louise, dans les années 1910 à 1930. Ils se rencontrent à dix-sept ans, se marient, s’aiment, se déchirent, tout cela sur fond d’Histoire: la première Guerre Mondiale va les séparer et mettre Paul au bout du rouleau. Prêt à tout pour ne plus être sur le front, il va déserter et vivre travesti en femme pendant dix ans pour ne pas être condamné à mort. Cette transformation physique aura également des conséquences psychiques traumatisantes et cette aventure digne d’un roman-feuilleton ne finira pas de la plus heureuse manière. Mais peut-on être heureux en temps de guerre?

Fabrice Virgili et Danièle Voldman sont historiens et directeurs de recherche au CNRS. Ils se sont passionnés pour cette histoire d’amour véridique, drame de la guerre, de la difficulté de vivre une sexualité libre, des violences conjugales et des souffrances psychologiques de ceux qui ont été traumatisés par les événements dont ils ont été les témoins.

Nous sommes très vite pris par cet ouvrage de recherche qui explore minutieusement par ordre chronologique les dessous de cette étrange affaire qui montre jusqu’à quelles extrémités l’homme est prêt à aller pour ne pas se rendre au combat contre son gré. L’aventure de ce couple suscite mille questions qui ne sont pas encore résolues de nos jours et ne peut que passionner car, si hors norme que fut ce drame, il n’en n’est pas moins terriblement humain. Déjà publié en 2011, cet ouvrage fait l’objet d’une reédition méritée au vu de son succès.

Editions Payot – Petite Bibliothèque – collection Histoire – date de parution: 29 mai 2013 – 208 pages – 8,65 euros – visuels (c): Editions Payot

« Phèdre le matin », dans le « chœur » de la fable à La Maison des Métallos
Monsieur Bleu, le nouveau lieu d’exception
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *