Livres

La belle amour humaine, nouveau roman de Lyonel Trouillot

La belle amour humaine, nouveau roman de Lyonel Trouillot

10 août 2011 | PAR Anais Tridon

Romancier et poète, intellectuel engagé; acteur passionné de la scène francophone mondiale, Lyonel Trouillot est né en 1956  à Port-au-Prince où il vit toujours aujourd’hui. Son œuvre est publiée chez Actes Sud, et son précédent roman, Yanvalou pour Charlie, a obtenu le prix Wepler 2009. Un plaisir de découvrir cet auteur aux écrits intenses et saisissants. Après de nombreux contes politiques sur le chaos haïtien, Lyonel Trouillot revient en cette rentrée avec La belle amour humaine, un roman qui ne parle pas d’amour comme son nom l’indique, mais  de la présence de l’être humain dans le monde, de nos origines.

L’histoire se déroule dans un petit village côtier d’une île des Caraïbes (Anse-à-Fôleur) où, une jeune femme Occidentale, Anaïse, est venue pour éclaircir l’énigme de son passé familial, sur les traces d’un père qu’elle a à peine connu… Peu à peu, elle recueille des récits, des témoignages, qui, chacun de leur manière posent une question fondamentale : « Quel usage faut-il faire de sa présence au monde? »

Dans la voiture qui roule vers Anse-à-Fôleur, Anaïse, accompagnée de son guide, Thomas, découvre une île qu’elle ne connaît pas, une île plus mystérieuse qu’elle n’y paraît, portant une histoire forte. Rares sont ceux qui viennent s’aventurer dans cette partie éloignée du pays. Le caractère particulier du voyage d’Anaïse, en quête des traces de son père, encourage bientôt Thomas à évoquer la face cachée de l’île, ainsi que sa « vraie vie ». Ainsi, à travers les paroles de Thomas, c’est l’auteur lui-même qui nous parle de son île, qu’il dit d’ailleurs « porter comme une bosse » , il raconte le réel caribéen comme dans la plupart de ses autres livres.

« La belle amour humaine », gracieuse expression empruntée au romancier haïtien Jacques Stephen Alexis, repose sur l’idée que le réel qu’on se fait déborde toujours la réalité, d’une manière ou d’une autre.

Dans ce roman poétique engagé qui prône une fraternité sensible entre les hommes; l’auteur interroge donc le hasard des destinées humaines. S’il est vrai qu’on est toujours « l’autre de quelqu’un », comment et avec qui se lier? Comment « entrer dans le tableau » de la Belle amour humaine sinon par le fait d’accueillir, de d’inviter, de comprendre ? C’est toutes ces questions que Lyonel Trouillot tente d’éclaircir dans ce récit délicat.

Desperate Housewives, c’est fini!
Alcor&Mizar transforment les écrous en bijoux !
Anais Tridon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *