Jeunesse

Un elfe tombé du ciel de Cyril Kenneth Bird (alias Fougasse)

Un elfe tombé du ciel de Cyril Kenneth Bird (alias Fougasse)

25 juillet 2012 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Texte et illustrations de Cyril Kenneth Bird, traduit de l’anglais par Agathe Peltereau-Villeneuve

Par une nuit d’orage, le vent enlève un elfe de son environnement féerique et le transporte en plein Londres. Face aux difficultés qu’il éprouve à retourner dans son monde, l’elfe tente de s’adapter à celui des hommes et de les séduire avec ses talents artistiques mais humains et créatures magiques sont-ils faits pour se comprendre?

Cyril Kenneth Bird (alias Fougasse), illustrateur anglais fameux et auteur d’affiches prévenant les bavardages pendant la Seconde Guerre Mondiale est un des nombreux auteurs dont l’œuvre a l’honneur de figurer dans la bibliothèque de la maison de poupée de la reine Mary d’Angleterre. Le livre original faisant à peine 3 fois 4 cm, les lecteurs français se féliciteront d’en avoir un exemplaire d’une taille plus aisée à lire entre les mains. Jamais édité depuis 1922 où il a rejoint la bibliothèque royale, ce livre est une véritable redécouverte d’un grand artiste.

Ce petit livre est une merveille de poésie. Rien que son aspect extérieur est une invitation à la féerie avec sa petite taille, ses charmants et mystérieux personnages dansant la gigue dessus et ses jolies dorures. Il s’ouvre avec précaution comme un trésor et chaque page colorée dévoile ses secrets. Le trait des dessins est léger et aérien à l’image du héros dont il narre les aventures. L’histoire est simple et délicieuse: une créature qui n’est pas de notre monde tente d’y prouver son génie tour à tour de la musique, de la danse et de la peinture mais il est victime de la tendance qu’ont les hommes à dénigrer ce qu’ils ne comprennent pas. La moralité pourrait être qu’il faut faire ce que l’on aime pour son propre plaisir et sans en attendre avec quelque orgueil les retours favorables des autres. L’enfant s’identifiera aisément à ce petit personnage léger qui voudrait réussir dans la vie en s’amusant et cette histoire intemporelle plaira aussi aux plus grands. En la lisant, nous pensons au sujet de l’elfe à la phrase de Swift: « Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on peut le reconnaître à ce signe que tous les imbéciles se sont ligués contre lui. »

Quand la lumière décline, une ronde triste de 4 générations d’Allemagne de l’est par Eugen Ruge
Eric Da Silva, Transformer
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *