Jeunesse

Tir à la corde de John Burningham

Tir à la corde de John Burningham

14 mars 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Traduit de l’anglais par Elisabeth Duval

Un lièvre vit dans la forêt avec un hippopotame et un éléphant, ces deux derniers ne sont pas bons amis, ils passent leur temps à se moquer du plus petit qui en a assez. Il décide de leur jouer un tour à sa manière.

Après Préfèrerais-tu… paru pour la première fois en 1978 et reédité il y a deux ans puis Le panier de Stéphane, album à succès sorti chez Flammarion en 1980 et publié de nouveau l’an dernier, les éditions Kaléidoscope poursuivent la redécouverte de l’œuvre de John Burningham avec Tir à la corde. John Burningham est l’un des plus talentueux illustrateurs pour la jeunesse de Grande-Bretagne et il est marié à une excellente auteur pour la jeunesse: Helen Oxenbury également publiée à l’Ecole des Loisirs.

Dans de nombreuses histoires animalières comme celles de Jojo Lapin, la ruse du plus petit l’emporte sur la force et/ou la méchanceté du plus grand. Ici, pourtant, il y a des rebondissements imprévus, toute farce n’est pas forcément bonne à jouer. Comme le dit un proverbe « il ne faut pas trop tirer sur la corde », autrement dit, les farces les plus courtes sont toujours les meilleures. A vouloir impressionner les autres animaux, le lièvre en fait trop. La longueur de son supposé exploit le décrédibilise et le fait découvrir. Il faut savoir être modeste en toutes choses et connaître les limites à ne pas dépasser. Avertissement en douceur, cette douce fable dans l’esprit des contes africains séduit par un splendide dessin en couleurs qui nous transporte dans une jungle exubérante.

Bodies in the Cellar, Vincent Thomasset réinvente Arsenic et vieilles dentelles
Gagnez 2×2 places pour le concert de Dom La Nena le 21 mars à la Boule Noire
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *