Jeunesse
Quand un dinosaure déménage de Nastasia Rugani

Quand un dinosaure déménage de Nastasia Rugani

12 avril 2012 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Texte de Nastasia Rugani et illustration de couverture de Delphine Perret

Ulysse, neuf ans et demie, est heureux à Paris avec ses copains et sa petite vie de famille tranquille. Mais sa mère décide qu’ils doivent déménager à la campagne où ils auront, pense t’elle, une vie meilleure. Ulysse n’est pas sûr d’être de son avis surtout qu’en arrivant dans sa nouvelle école, il se retrouve confronté à deux bandes rivales entre lesquelles il va devoir choisir son camp.

 

 

 

Nastasia Rugani (portrait à droite) est une jeune auteure française de vingt-cinq ans. Elle signe ici son premier roman qui s’inscrit comme une sorte de retour aux sources, à la nature, à l’enfance. Delphine Perret (illustration ci contre) qui a réalisé la couverture de ce livre est une auteure-illustratrice qui a déjà fait son chemin dans la littérature jeunesse ayant écrit et/ou illustré une vingtaine de livres dont à L’Ecole des Loisirs L’enfant et La vie avant moi, deux histoires de Colas Gutman.

Cette histoire réjouissante est une véritable guerre des boutons revisitée avec humour et dérision. Deux bandes rivales s’affrontent sans autre réel enjeu que d’être les meilleurs, les enfants oublient leurs soucis personnels à la maison pour tenter de s’affirmer dans la vie sociale. Ils veulent y tenir un rôle à leur échelle, prouver leur courage, leur détermination, leur sens de l’amitié. Ulysse, le héros de cette histoire, vit une véritable crise. Il vient de Paris et voit son ancienne vie disparaître sous ses yeux, s’effriter sous ses doigts. Il se bat tout d’abord pour la retenir, lutte contre l’évidence mais tout ce qu’il avait construit est à reconstruire autrement, différemment parce qu’il ne vit désormais plus dans le même univers, pas sur le même territoire. Il est à la campagne et il doit apprendre le mode de vie local. Les personnages sont tous très bien dépeints: le père, la mère, la maîtresse, Charlie, Cléo…L’histoire joue subtilement sur les oppositions, les différences et ce qui réunit les personnages.

Ulysse saisit petit à petit ce qui est important dans la vie en général et dans la sienne en particulier. Il apprend les priorités et se rend compte qu’un déménagement, ce n’est somme toute pas si grave que cela, ce changement l’aide à grandir et à repenser la manière dont il veut vivre sa vie. Un très beau roman où les émotions du héros nous atteignent, nous nous identifions à lui, rentrons dans son quotidien et en restons imprégnés longtemps après l’avoir lu.

Un excellent premier roman, nous attendons le prochain avec impatience.

Le nouvel album de Sigur Rós : en vente le 28 Mai 2012
Battleship de Peter Berg, le film d’ouverture de la saison des blockbusters
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture