Jeunesse

Mon coeur ravi de Rose Lagercrantz et Eva Eriksson

Mon coeur ravi de Rose Lagercrantz et Eva Eriksson

25 mai 2014 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Z17002.gifTexte de Rose Lagercrantz et illustrations d’Eva Eriksson, traduit du suédois par Nils Ahl

Dunne a un don, celui d’être toujours heureuse…enfin, presque toujours car sa meilleure amie, Ella Frida, lui manque terriblement depuis qu’elle a déménagé ,même si elles se voient de temps à autre. En classe, Dunne se retrouve un peu isolée et deux méchantes filles, Vickan et Mickan, en profitent pour l’embêter. Mais Dunne n’est pas du genre à se laisser faire.

Rose Lagercrantz est une auteure suédoise pour la jeunesse très fameuse. C’est son second livre publié à l’Ecole des Loisirs, il fait suite à Ma vie heureuse (voir notre article) dont il reprend les personnages.

51dhKs3fw-L._SP160,160,0,T_Eva Eriksson est une auteure-illustratrice suédoise qui a dessiné beaucoup de livres à l’Ecole des Loisirs dont dernièrement Le jour où nous étions seuls au monde (2009), Le meilleur spectacle du monde (2012, voir notre article), tous deux écrits par Ulf Nilsson et Attention au crocodile! (texte de Lisa Moroni, paru en février 2014, voir notre article).

Dunne est une enfant gaie et pleine de vie, un peu rêveuse aussi, elle sait se réfugier dans son monde imaginaire pour se protéger des multiples tracasseries de la vie…et il y en a beaucoup lorsque l’on est une simple écolière dont la meilleure amie se trouve à des kilomètres de là. La manière de vivre de Dunne est une véritable école de vie pour les parents comme pour les enfants car cette héroïne pas comme les autres s’applique à profiter de tous les petits plaisirs du quotidien et à puiser dans ses souvenirs comme dans des trésors pour se ressourcer. Un vrai bol d’air frais  dans le monde de la littérature jeunesse.

Editions L’Ecole des Loisirs – collection Mouche – date de parution: 21 mai 2014 – 128 pages – 9 euros

visuels (c): Editions L’Ecole des Loisirs

« Sin baile non hay paraíso », l’histoire de la danse portée par Pere Faura
Richard Brunel met en scène le pilote du « Docteur Camiski » à Ambivalence(s)
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *