Jeunesse

Les fées, les ours et moi de Kéthévane Davrichewy

Les fées, les ours et moi de Kéthévane Davrichewy

29 septembre 2012 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Texte de Kéthévane Davrichewy, illustrations de Kimiko

Lola a trois ours qu’elle adore, trois vieux ours qui appartenaient à sa maman et à ses frères. Mais voilà, ils ont disparu. Kika, Neige et Bibou ont-ils été kidnappés par les fées? Lola est sûre qu’elles existent.

Kéthévane Davrichewy est une auteur géorgienne, son imaginaire est très poétique. Elle est l’auteur de nombreux livres pour la jeunesse dont Le chapeau qui dansait, une plaisante fantaisie autour d’un objet quotidien.

Kimiko fait des illustrations simples et enfantines pour cette histoire afin de mieux nous projeter dans cet univers de petite fille.

Lola est une petite fille perturbée, nous comprenons petit à petit que ce livre nous fait entrer dans son monde imaginaire. Les parents de Lola ont été séparés pendant de nombreuses années. De ce fait, la petite fille voit un psy pour enfants mais, voici que ses parents se remettent ensemble et qu’elle pense qu’elle n’a plus besoin d’y aller. En disant au revoir à sa psychologue, elle dit aussi adieu à ses amis imaginaires. Ces derniers, ours et fées, l’ont accompagné pendant la période où son père lui manquait et que son esprit était confus mais, maintenant, elle peut leur dire au revoir aussi. Cette histoire n’est pas facile à comprendre au premier abord, il faut la lire deux fois pour bien saisir toute sa signification. Elle peut aider beaucoup d’enfants dont les parents se sont séparés à comprendre que rien n’est irrévocable mais, tout de même, le cas des parents qui se remettent ensemble après des années est rare. De ce fait, pour que cette histoire ne donne pas de faux espoirs à de jeunes lecteurs, il est préférable qu’elle leur soit lue à voix haute par un de leurs parents à la première découverte et expliquée . Toute cette aventure relève un peu du rêve et fera peu-être voir des fées aux enfants dans leur sommeil.

Backstage Atsuro Tayama défilé Printemps-Eté 2013
Glenn Gould par Glenn Gould sur Glenn Gould
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *