Jeunesse
Les cousins Karlsson sauvages et wombats de Katarina Mazetti

Les cousins Karlsson sauvages et wombats de Katarina Mazetti

24 novembre 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

51WtxxJ+VoL._AA160_

Traduit du suédois par Marianne Ségol Samoy et Agneta Samoy

Julia, Bourdon, George et Alex, les quatre cousins, se retrouvent de nouveau en vacances chez leur tante Frida. Cette dernière a renoncé à la sculpture pour se lancer dans l’élevage de wombats. Mais ces animaux ne sont pas si faciles à approcher et voici que de mystérieux inconnus s’introduisent sur l’île et les menacent.

51bt84kWCDL._AA160_Katarina Mazetti est une auteure suédoise  qui est devenue célébrissime pour sa pièce de théâtre Le mec de la tombe d’à côté (voir notre article) qui a été traduite en douze langues est aussi l’auteure de quelques autres livres: pièces de théâtre, romans et jeunesse. Elle inaugure une nouvelle série Les cousins Karlsson en 2013. Ses personnages font référence au fameux Club des Cinq d’Enid Blyton, c’est un chat nommé Chatpardeur qui remplace le célèbre chien Dagobert, l’île où se déroule ces deux premiers épisodes évoque l’île de Kernach, lieu imaginaire où se déroule plusieurs des fictions d’Enid Blyton dont Le club des cinq et le trésor de l’ile.

Voici une nouvelle enquête captivante que l’auteure, très inspirée, publie quelques mois seulement après le premier opus. Le tome 3 est d’ailleurs annoncé pour 2014. A présent que nous connaissons bien les personnages et les lieux, quel plaisir de retrouver cette île paradisiaque où l’on se verrait bien passer ses vacances, les créations culinaires d’Alex, les excentricités de tante Frida, le bon appétit de Bourdon, cette dernière fait un peu penser au personnage de Boulotte dans les Fantômette de George Chaulet, Katarina Mazetti semble s’amuser à multiplier avec humour les références à la littérature et à la gastronomie françaises. Mais ce n’est pas seulement cela qui va rendre sa série très appréciée chez nous, elle nous dépayse aussi en nous apprenant des choses sur la manière de vivre en Suède et nous entraîne pour la seconde fois dans une enquête trépidante. De plus, contrairement à la série d’Enid Blyton, ici, les relations entre les principaux héros évoluent progressivement et leurs activités aussi, du coup, c’est encore plus passionnant.

Editions Thierry Magnier/éditions Gaïa – date de parution: 18 septembre 2013 – 6,90 euros – 206 pages – visuels (c): Editions Thierry Magnier

Jerry Brotton, Une histoire du monde en douze cartes
Une place Paul Ricoeur à Paris en hommage au centième anniversaire du philosophe français
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *