Jeunesse

La robe rouge de Nonna de Michel Piquemal et Justine Brax

La robe rouge de Nonna de Michel Piquemal et Justine Brax

31 janvier 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Texte de Michel Piquemal et illustrations de Justine Brax

Une vieille dame, Nonna, raconte à sa petite fille pourquoi elle chante toujours en italien. Bien que vivant en France depuis son enfance, Nonna a la nostalgie de son pays d’origine, l’Italie, où elle a vécu des premieres années difficiles à cause des fascistes. Nonna raconte ce passé, transmet son histoire à sa petite-fille fascinée.

Michel Piquemal est un auteur incontournable avec plus de cent quarante titres à son actif. Il tient un rôle très important aux éditions Albin Michel où il dirige les collections « Carnets de sagesse » et « Paroles de ». Il a publié différentes Philo-fables et d’autres titres pour la jeunesse.

Justine Brax est illustratrice et enseignante en Arts Appliqués. Cette parisienne passionnée de dessin a déjà illustré chez Albin Michel La Voix d’or de l’Afrique de Michel Piquemal et les Contes pour grandir de l’intérieur de Jacques Salomé.

Avec cette histoire émouvante, l’auteur nous entraîne presque un siècle en arrière dans une Italie tristement investie par les fascistes, dans laquelle la liberté de pensée et d’agir à sa guise n’existait plus. Le retour dans le temps s’effectue par le biais d’une chanson italienne, un moyen d’intéresser en douceur les jeunes lecteurs à cette langue. Les mots utilisés par Michel Piquemal sont simples mais les consonances mystérieuses pousseront ceux qui les découvre à aller voir la traduction de la chanson à la fin du livre. C’est un récit plein d’espoir qui nous dit que l’injustice n’est pas inéluctable et qu’il est toujours possible de recommencer sa vie ailleurs. Les dessins de Justine Brax sont de vrais chefs- d’œuvre de poésie et d’imagination, ils subliment cette histoire et nous font rêver par leur beauté enchantée jusque dans les moments les plus tristes. Une autre manière de découvrir l’Italie.

Festival Cirque en Capitales : Circus Trip
Ivo Dimchev, Lilli Handel, Franz West – une dangereuse conjonction au Centre Pompidou
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *