Jeunesse
La mise en abyme des rêves aux éditions Rouergue

La mise en abyme des rêves aux éditions Rouergue

27 octobre 2015 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Les éditions Rouergue sortent ce mois-ci deux chefs d’œuvres de littérature jeunesse. La nuit quand je dors de Ronald Curchod et La vie rêvée de Michel Galvin. Deux ouvrages auréolés de prix qui font du rêve le personnage principal de leurs récits.

[rating=5]

Dormir. Quel enjeu. Toute la vie les cauchemars sont des intrus souvent utiles. Les enfants, dés la naissance le savent bien. Dès que la parole est là, les récits sur le rêve permettent au délicat moment du coucher d’apaiser les craintes de voir fantômes et monstres se nicher sous le lit.

La vie rêvée de Michel Galvin a remporté le Grand prix de l’illustration 2015 et La nuit quand je dors… de Ronald Curchod a reçu une Pomme d’or à la Biennale de Bratislava 2015. Deux ouvrages qui se lisent officiellement à partir de 4 et 6 ans mais qui peuvent très bien convenir à un enfant dès 2 ans et demi dans une lecture accompagnée. Nous voici dans les deux cas dans des inconscients.

La nuit quand je dors nous entraîne dans la tête d’un enfant qui voyage dans un monde fantasmagorique où son quotidien, son chat, ses jouets de bain… deviennent les personnages d’un conte fantastique. Ici pas de texte, juste des pleines pages couleur sublimes qui envahissent l’espace de la même façon qu’un rêve vient s’emparer de tout un corps. Pour La vie rêvée, nous entrons dans la tête d’un ours qui cherche à rencontrer « un vrai ours ». Car une fois endormi, il se perçoit… en poisson, et prend des lapins pour des sardines. Ici, en plus du rêve, la question de la représentation de soi est joliment posée via un trait qui fait, au contraire du premier ouvrage dont nous parlons le pari d’une aération où le dessin est ponctué de nuages colorés qui semblent suspendre l’imagination.

Deux bijoux qui se complètent parfaitement, l’un invitant le lecteur à inventer le texte qui surgira dans son esprit en voyant les images, l’autre qui se lit de façon plus classique mais qui dans son choix de distance totalement délirante devient un objet très actuel.

A mettre devant les yeux de tous les enfants pour qui le sommeil est un voyage tortueux.

Visuels : Michel Galvin et Ronald Curchod

Ronald Curchod, La nuit quand je dors, éditions Rouergue; 64 pages, 23×28, 19 €- A partir de 6 ans

Michel Galvin, La vie rêvée, éditions Rouergue, 48 pages, 21×29,7, 16€- A partir de 4 ans

Agenda Classique de la semaine du 26 octobre
Retour en fanfare de Taratata
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *