Jeunesse

La déjeunite de madame Mouche d’Elsa Valentin et Fabienne Cinquin

La déjeunite de madame Mouche d’Elsa Valentin et Fabienne Cinquin

04 juin 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

51akNoH3OzL._AA160_Sous titre: et autres tracas pour lesquels elle consulta le docteur Lapin-Wicott

Texte d’Elsa Valentin et illustrations de Fabienne Cinquin

Madame Mouche est atteinte d’un mal étrange qui se soigne de manière bénigne puis voici qu’elle se trouve une petite fille mais si celle-ci allait retourner de là d’où elle vient? Heureusement, quel que soit le problème de madame Mouche, le docteur Lapin-Wycott trouve la solution.

61gJd-lU4NL._AA160_

Elsa Valentin est une auteur rare et précieuse dans la littérature enfantine. Après Bou et les 3 zours, elle revient à L’Atelier du poisson soluble avec un album d’une grande originalité qui joue sur les rimes, les comptines, les proverbes et les références à des histoires célèbres telles que La Petite Poucette et Alice au pays des merveilles.

Cette trépidante aventure sans queue ni tête et pourtant si riche de sens est illustrée avec un dynamisme féerique et surréaliste par Fabienne Cinquin. 51Y2OIgeIKL._AA160_L’ensemble vaut le coup d’œil, le regard se perd partout sur les pages,attiré par les mots dans tous les sens, la surabondance de motifs et de cartes à jouer; nous suivons une héroïne à l’allure de Blanche-Neige et aux aventures dignes de Lewis Carroll. Quand la « garderie » se fait gare de Riz et que l’on décolle à fond de ballon et non à fond de train, nul doute que nous sommes dans un univers merveilleux, passionnant et indescriptible, exactement le genre de livre qu’enfants comme adultes pourront relire trente fois sans en percer encore tous les mystères. Une vraie chasse au trésor en mots.

Editions L’atelier du poisson soluble – date de parution: mai 2013 – 40 pages – 15 euros – visuels (c): L’atelier du poisson soluble

 

Un témoignage énergique à Noureev au Palais des Congrès
[Interview] Ok Bonnie : « Prendre le temps de trouver notre propre son »
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *