Jeunesse
Je ne suis pas un monstre, le merveilleux naufrage de Tristan koëgel

Je ne suis pas un monstre, le merveilleux naufrage de Tristan koëgel

19 septembre 2021 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Tristan koëgel a l’habitude de nous faire voyager dans ses romans. Pour son dernier opus, toujours chez Didier Jeunesse, il colle à l’actualité des migrants dans un conte mythologique.

Je ne suis pas un monstre, c’est l’histoire d’une naufragée qui s’appelle Asha. Après un voyage de fortune, horrible, elle échoue sur une île qui va lui offrir bien des surprises. Cette île est magique et tout aussi  effrayante. Dans un parcours qui s’avère initiatique, elle doit traverser l’île bien des fois. Asha s’entête à retrouver son frère Malek qui a disparu, mais pour atteindre son but, elle doit faire face à la magicienne Circé…

Cette jeune fille va découvrir des monstres incroyables, en même temps qu’elle aussi en devient un peu à peu. Cette histoire se dévore d’une traite parce qu’il y a de l’action, des retournements et du suspense. Cela l’auteur de Bluebird ou des Sandales de Rama sait faire ! Impossible de lâcher le livre, quand, au cœur du roman, en guise de climax, il y a ce moment où un terrifiant monstre dont tout le monde a peur pourchasse notre héroïne et ses compagnons de route. (Nous vous laissons le découvrir par vous même !)

De façon très élégante, il ouvre chaque chapitre par une chanson, auquel le jeune lecteur donnera le ton qu’il veut. Le texte lui est comme un oracle qui nous alerte sur la suite de cette aventure palpitante.

Koëgel convoque tous les héros de la mythologie (Alcide, Arachné, Circé…) pour mêler la fiction et la réalité. Il rend ainsi à Asha, qui comme tant d’autres a traversé un jour la mer pour atteindre une vie autre, meilleure, l’humanité que les exilés, ceux vus comme des « montres » perdent aux yeux des habitants de toutes les îles, fantasmagoriques ou non.

L’écriture est fluide, riche et imagée. Sans se noyer dans des détails trop chargés, il entraîne son lecteur dans cette île; à l’ombre des arbres nombreux de cette forêt merveilleuse.

Pour tous, conseillé à partir de 12 ans, mais tout à fait accessible dès le CE2/CM1.

Tristan Koëgel, Je ne suis pas un monstre, Didier Jeunesse, 195 p. 15, 90€

Par Amelie Blaustein Niddam et Louise Niddam

Visuel : ©Didier Jeunesse- Dessin de couverture ©Guilia Vetri

Sélection Pop-Rock-Rap-Indé-Électro de la rentrée
L’Orchestre national de Bretagne décoiffe la 7e symphonie de Beethoven
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture