Jeunesse
Dormir avec une fille d’Olivier de Solminihac

Dormir avec une fille d’Olivier de Solminihac

15 septembre 2012 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Texte d’Olivier de Solminihac et illustrations de Pascal Lemaitre

La maman de Stéphane reçoit des amis qu’il n’a jamais vus. Ces derniers viennent avec leur fille, Léa, qui a son âge. Ils restent dormir à la maison et Stéphane doit partager sa chambre avec Léa. C’est un choc pour lui: une fille qui dort dans sa chambre pour la première fois!

Olivier de Solminihac aime inviter les autres dans son imaginaire comme il l’a fait avec Le dur métier de loup, son livre précédent qu’il a débuté avant de laisser d’autres auteurs qu’il aime l’achever.  Les situations qu’il expose sont comiques et décalées et son point de vue dessus amuse beaucoup le lecteur.Les dessins de Pascal Lemaitre s’accordent très bien avec l’histoire, ils sont simples, drôles et poétiques. Ils mettent l’accent sur l’imagination fertile du héros et nous transportent de manière cocasse dans son univers (voir aussi notre article sur Vleck de Pascal Lemaitre).

Quand on lit le titre de ce livre, on se pose tout de suite des questions. On se demande où l’auteur veut nous emmener avec cette histoire. Oliver de Solminihac fait preuve d’une grande intelligence et de beaucoup de subtilité avec ce livre qui nous surprend de la première à la dernière page. Son héros, Stéphane, est un jeune garçon comme les autres dont nous ignorons l’âge exact. Il va devoir partager son espace intime: sa chambre avec une fille inconnue pour la première fois. Une situation drôle pour le lecteur mais qui peut être angoissante pour un enfant. Elle fait pourtant partie de l’apprentissage de la vie, les relations garçon-fille en sont une clé. Grandir, c’est aussi découvrir l’autre sexe, ce qui le singularise et le différencie de soi. Rien de vulgaire ou de déplacé dans cette histoire, bien au contraire, une découverte harmonieuse et respectueuse des rapports, somme toute heureusement  le plus souvent innocents de deux enfants entre eux. Stéphane fait l’apprentissage de la cohabitation, du partage de son espace. Il découvre également les habitudes d’une autre personne qui ne sont pas les siennes: ainsi, Léa dort avec une veilleuse tandis que lui préfère le noir total, la méthode de la petite fille pour chasser les cauchemars est différente de la sienne mais tous deux vont s’adapter l’un à l’autre presque comme un couple en devenir et reconstruire l’espace de la chambre et le noir de la nuit pour pouvoir y vivre et y dormir ensemble plutôt que de se chamailler bêtement.

Une histoire passionnante qui fera réfléchir les enfants sur la nécessité du partage et de l’écoute de l’autre. Il y en a beaucoup qui vont envier le héros en lisant cette histoire, c’est sûr, car c’est une très belle expérience dont la conclusion est amusante.

Vleck de Pascal Lemaitre
« Foi, amour, espérance » par Marthaler : une merveille !
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *