Jeunesse
Carlo de Catherine Valckx

Carlo de Catherine Valckx

12 février 2012 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Carlo le canard apprend qu’il a été choisi pour être le héros de cette histoire. Mais que doit-on faire quand on est le personnage principal d’un livre? Carlo est un peu pris de court mais il fait de son mieux, être une vedette de papier va le pousser à donner le meilleur de lui-même, ses rencontres atypiques vont lui ouvrir des possibilités inattendues.

 

 

 

 

Catherine Valckx écrit en français et en hollandais. Son but est de faire des histoires réconfortantes et drôles. Les enfants ont beaucoup d’angoisses, les faire sourire et rire, les rassurer est important, cet auteur-illustratrice y réussit parfaitement. Ses personnages sont très bien campés, ils ont des problèmes auxquels nous pouvons nous identifier et nous sentir réconfortés lorsqu’ils trouvent leur résolution.

Ce livre est particulièrement intéressant d’un point de vue psychologique car il fera prendre conscience à chaque enfant qu’il est le héros d’une histoire: la sienne et que c’est à lui d’écrire le scénario de sa propre vie. Cela, ce n’est facile pour personne car il ne suffit pas de faire la première chose qui vous passe par la tête ou de se focaliser sur une activité qui vous passionne comme c’est le cas pour Carlo avec sa collection de coquillages pour réussir sa vie, être fier de soi. L’estime de lui-même, Carlo va l’acquérir en se montrant persévérant, en n’abandonnant pas quand des difficultés se présentent devant lui, en étant à l’écoute des autres et en se montrant généreux. Ce que ce livre veut montrer à tous ses lecteurs, c’est que si on veut vraiment quelque chose, on peut forcement y parvenir même si cela prend du temps et que l’on rencontre beaucoup d’obstacles sur notre chemin. Un livre idéal pour inciter les enfants à être patients et persévérants, attentifs aux problèmes des autres car solutionner ceux des autres, c’est souvent régler les siens par la même occasion.

Une histoire très très riche de sens, un gros bravo à Catherine Valckx pour la finesse psychologique de son héros.

Zakouski ou la vie joyeuse Théâtre de l’opprimé
Ma tata Thérèse de Fabrice Nicolino et Catherine Meurisse
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *