Livres
Goncourt du premier roman 2013 décerné à « Un homme effacé » d’Alexandre Postel

Goncourt du premier roman 2013 décerné à « Un homme effacé » d’Alexandre Postel

15 mars 2013 | PAR Marie Boëda

Mardi 5 mars Alexandre Poster, professeur de littérature française, a remporté le Goncourt du premier roman pour « Un homme effacé » chez Gallimard. Il a été élu à sept voix sur dix par l’Académie.

Un matin, Stanley North est embarqué par la police. Il est accusé d’avoir en sa possession des fichiers pédopornographiques. Professeur de philosophie, solitaire, sans histoire, Stanley North est le coupable idéal. Isolé de ses proches, perdu dans l’hypocrisie sociale, il se sait innocent mais tombe dans le piège de cette « machine infernale ».

Dans le Figaro, Gallimard présente le style de l’auteur : « glacial, imprégné d’un humour distant, évite toute compassion et tout sentimentalisme, restituant très efficacement la solitude effrayante du personnage ». Au micro de Patricia Martin sur France Inter, Alexandre Postel  se réfère à Simenon. Il évoque  « la quête de l »homme nu », la remise en question de l’identité, thèmes incontournables de son roman.

Quatre candidats  : Sébastien Menestrier pour Pendant les combats (Gallimard), Sylvie Bocqui pour Une saison (Arléa), Sophie Koltcha pour La Fille de l’air (Mercure de France) et Carole Allamand pour La Plume de l’ours (Stock). Alexandre Postel reçoit alors sa deuxième récompense suite au prix Landerneau Découvertes 2013.

La 9e édition des Promenades Photographiques aura lieu du 21 juin au 15 septembre 2013 à Vendôme
Location d’amis au Japon…
Marie Boëda

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration