Fictions
« Un secret du Docteur Freud », une visiteuse à l’heure de l’Anschluss, par Eliette Abécassis

« Un secret du Docteur Freud », une visiteuse à l’heure de l’Anschluss, par Eliette Abécassis

12 octobre 2014 | PAR Yaël Hirsch

Eliette Abécassis revisite à son tour les dernières heures viennoises du fondateur de la psychanalyse. Un roman d’atmosphère à la fois trop grave et trop léger qui n’évite malheureusement pas de plonger dans les psychés de Marie Bonaparte en final. 

[rating=2]

abecassis docteur freudVienne, à l’heure de l’Anschluss, le commandant SS Anton Sauer wald est à la fois fasciné par la figure de Sigmund Freud et pris par sa mission de laver la culture allemande d’une science psychanalytique enjuivée. Freud fait quant à lui ses adieux à une ville qu’il a adorée et où il a vécu des décennies, désormais sans disciple, pour partir pour Londres protégé notamment par sa femme, sa fille et l’une de ses patientes qu’il n’a pas su soigner de sa frigidité mais en qui il a de grands espoirs qu’elle devienne une bonne thérapeute : l’élégante Marie Bonaparte…

Le roman commence comme un livre d’atmosphère, ce qui pourrait être un parti pris intéressant : ne pas se plonger dans la psychologie des personnes, surtout quand on parle de Freud et ses proches. Mais après avoir dépeint Vienne au crépuscule, Un secret du docteur Freud en vient à son sujet qu’il traite vite et sans nuances : la relation Sigmund Freud / Marie Bonaparte. Rien de nouveau sous un soleil jugendtstil déclinant. Dommage.

Eliette Abécassis, Un secret du docteur Freud, Flammarion,208 p., 18 euros.

Paul Durand-Ruel, un pari réussi
Les 1001 guitares avec lesquelles vous rêvez de jouer
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture