Fictions

« Soeurs de Misericorde », Colombe Schneck dans les pas d’une immigrée bolivienne

« Soeurs de Misericorde », Colombe Schneck dans les pas d’une immigrée bolivienne

17 septembre 2015 | PAR Yaël Hirsch

Colombe Schneck a livré un récit intense et très personnel lors de la rentrée de janvier, Dix-Sept ans (Stock, 2015). la voici plongée dans le bain de la Rentrée littéraire de septembre avec un roman sensible qui suit le parcours d’une femme bolivienne déterminée à assurer la subsistance de ses enfants et le bien être de ses proches. 

[rating=3]

Azul grandit dans une famille en lien avec la nature en Bolivie, dans un foyer où l’on pratique le troc avec efficacité. Première génération à savoir lire, elle immigre vers la ville pour y faire sa vie. Mais son mari ne tient pas très bien ses comptes et elle doit laisser ses deux petits enfants pour gagner de l’argent et l’envoyer au pays à Rome, puis à Paris. A chaque fois, la séparation est un long déchirement, mais à Paris, la rencontre de soeurs et le travail auprès d’une patronne sensible à la foi chrétienne donnent à Azul la force d’amener ses enfants et de devenir un pivot de l’installation de nombreuses femmes, qui, comme elles sont forcées de quitter un chez-elles qu’elles aiment pour gagner de quoi vivre.

Chronique sensible et pudique de la vie d’une femme simple et forte, qui quitte sa patrie et sa famille pour travailler dur et ramener de l’argent au sien, Soeurs de Miséricorde évite à la fois les larmes faciles et le manichéisme. Le texte est aussi lumineux que le personnage qu’il décrit et l’on sort de cette lecture persuadées que les gens biens n’ont pas besoin d’un dictionnaire pour se comprendre, se soutenir les uns les autres et se transmettre le goût de ce qui donne beaucoup de sens à la vie. Un beau roman.

Colombe Schneck, Soeurs de miséricorde, Stock, 216 p., 18 euros. Sortie le 19 aout 2015.

visuel : couverture du livre

Kerry Hudson, Laurent Binet et Martin Amis dans la sélection du Prix Femina
« Take me (i’m yours) », prenez ceci est notre oeuvre
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *