Fictions

« Principe de suspension » : Vanessa Bamberger mêle couple et crise sociale

« Principe de suspension » : Vanessa Bamberger mêle couple et crise sociale

12 décembre 2016 | PAR Yaël Hirsch

Pour son premier roman, Vanessa Bamberger met en scène un couple aux prises avec une crise sociale dans l’usine de l’époux. Habilement construit en flash-back et documentés, le livre rend les personnages très proche du lecteur.
[rating=3]

principe-de-suspension

En Normandie, l’Usine de Thomas dépend d’une solution technique brevetée et développée par l’étrange Loïck. Quand celui-ci part, la grogne des ouvriers se fait entendre, ainsi que la peur. Thomas respire de plus en plus mal au point que l’asthme menace ses jours. Devant le corps de son mari dans le coma la très solide Olivia se demande si elle ne va pas aussi s’effondrer.

Avec peu de personnages et une économie efficace de mots, Vanessa Bamberg retrace tout un monde où les ouvriers et les patrons ont tour à tour la parole. La structure en flash back permet d’entendre aussi bien la femme que le mari dans ce roman qui aborde frontalement et habilement des questions fondamentale de management, de développement pérenne et de justice sociale. A découvrir dans la Rentrée de Janvier chez Liana Lévi.

Vanessa Bamberger, Principe de Suspension, Liana Lévi, 208 p., 17.50 euros. Sortie le 3 janvier 2017.
visuel : couverture du livre

[test] PS4 The Last Guardian « Une expérience hors norme ! »
« Wandering Rocks », soirée musicale trop conceptuelle
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “« Principe de suspension » : Vanessa Bamberger mêle couple et crise sociale”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *