Fictions

Polaroïds de Marie Richeux : petits instantanés poétiques

Polaroïds de Marie Richeux : petits instantanés poétiques

08 octobre 2013 | PAR Alice Dubois

Chroniqueuse radio sur les ondes de France Culture, Marie Richeux susurre ses Polaroïds à l’oreille des auditeurs depuis 2010.  Quittant le micro pour la plume, la jeune femme vient de publier une sélection de ses meilleurs clichés aux éditions Sabine Wespieser.

[rating=3]

polaroidsLes courtes fictions réunies dans ce recueil ont donc été choisies parmi celles que Marie Richeux écrit quotidiennement pour « Pas la peine de crier », l’émission qu’elle produit depuis 2010 sur France Culture. Une soixantaine de textes triés sur le volet parmi plus de 600 écrits au fil des jours.

Des récits comme des Polaroïds où les mots jouent le rôle de révélateurs. Lentement, patiemment au plus près des menus détails de notre quotidien, les mots de Marie Richeux racontent le minuscule qui donne sens à tout le reste. Avec tact, délicatesse et poésie.

Georges Didi-Huberman qui signe la préface de recueil, découvrit le travail de la jeune femme par hasard, dans un studio radiophonique. Tombé sous le charme de cet exercice littéraire, il s’interroge: « Y aurait-il une généalogie, littéraire ou radiophonique à la fois, des Polaroïds? » Et de nous rappeler « le langage des choses » de Pierre Schaeffer ou « la théorie de la radio » de Bertolt Brecht.

Digne héritière de ces maîtres passés, Marie Richeux construit très intelligemment ces fragments de vie, fissures qui craquèlent sous les mots où l’image apparaît peu à peu, révélée mais aussi sublimée par le talent de l’écrivain à dire ce qui ne se voit pas, ce qu’on regarde mal, ce qui compte tant…

Polaroïds de Marie Richeux – Editions Sabine Wespieser – Parution : Octobre 2013 – 160 p. Prix: 17€

 

 

 

Wim Vandekeybus commissaire de l’édition 2013 du Festival December Dance, à Bruges
[Live report] Christophe touche le ciel, ancré salle Pleyel
Alice Dubois
Alice a suivi une formation d’historienne et obtenu sa maitrise d'histoire contemporaine à l'université d'Avignon. Parallèlement, elle est élève-comédienne au Conservatoire régional d'art dramatique de la ville. Elle renonce à son DESS de Management interculturel et médiation religieuse à l'IEP d'Aix en Provence et monte à Paris en 2004 pour fonder sa propre compagnie. Intermittente du spectacle, elle navigue entre ses activités de comédienne, ses travaux d'écriture personnels et ses chroniques culturelles pour différents webmagazines. Actuellement, elle travaille sur un projet rock-folk avec son compagnon. Elle rejoint la rédaction de TLC en septembre 2012. Elle écrit pour plusieurs rubriques mais essentiellement sur la Littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *