Fictions
« Périandre », d’Harold Cobert : huis-clos entre mère et fils

« Périandre », d’Harold Cobert : huis-clos entre mère et fils

24 décembre 2021 | PAR Yaël Hirsch

Harold Cobert est de retour et c’est un plaisir de le retrouver dans une farce cruelle ou une mère étouffe quasiment physiquement son fils adoré.

Une mère étouffante

Périandre, c’est un grand tyran de Corinthe dont Harold Cobert nous raconte l’histoire. C’est aussi peut-être de nos jours, peut-être de manière plus intemporelle, l’histoire d’une mère qui aime son fils d’un amour dévorant. Provinciale, assez aisée, elle arrête tout travail et nourri longuement au sein son fils chéri. Il n’est bien sûr pas question d’avoir un autre enfant. Et la mère commence par se débarrasser du père et éventuellement du beau-père, pour rester seule avec sa merveille.

Un conte cruel

Reste à savoir si le fils béni sera à la hauteur de ses attentes, s’il aura la force de lui demander son espace et ce qu’il se passera le jour où une autre femme prendra de la place dans sa vie. Avec des données immémoriales, Harold Cobert dessine un conte cruel ou la mère est une effrayante mante religieuse. On retrouve autant du Chéri de Colette que de la tragédie grecque dans ce récit structuré et d’une ironie mordante. Évitez de trop offrir ce livre qui touche juste à vos mamans!

Harold Cobert, Périandre, Robert Laffont, 195 p., 18,50 euros. Sortie le 13/01/2021

« Les Nuits bleues » d’Anne-Fleur Multon : la passion au ventre
Patrick Bruel fait chanter le Casino Paris pour sa dernière date de l’année
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture