Fictions

« Notre Royaume », éloge de l’amour par Matthieu Grimpret

« Notre Royaume », éloge de l’amour par Matthieu Grimpret

21 mars 2017 | PAR Yaël Hirsch

Nous connaissions Matthieu Grimpret philosophe politique et essayiste original (La France de Diam’s expliqué à mes potes de droite, 2015), avec Notre Royaume publié chez LGM éditions, nous le découvrons écrivain de l’intime et de l’âme. Un beau texte où mystique et amour fusionnent comme il se doit.
[rating=4]

notre-royaume

Le narrateur s’est destiné à servir Dieu et pourtant ce n’est pas au Seigneur qu’il parle. Il se raconte et dit son amour à un double incarné, un ami réel ou imaginaire à a fois sublime et humain. Avec ferveur, il lui raconte leur Royaume, celui où la grâce et l’amour existent, même si leur coexistence pose parfois de graves questions…

Lyrique, et à bien des égards pas loin de la glossolalie des mystiques, Notre Royaume parle de foi et d’amour de manière si singulière qu’il touche à l’universel. Rien n’est facile sur le chemin de cette Cité de Dieu qu’évoque Matthieu Grimpret et pourtant tout est habité, illuminé par l’intensité de la pensée, des lettres et du cœur. Intemporel, Notre Royaume est un texte inclassable, à la fois inspiré et inspirant.

Matthieu Grimpret, Notre Royaume, LGM éditions, 9 euros (4.99 euros au format numérique), sortie en février 2017.
Visuel : couverture dessinée par Antonio Garcia Leon

[Sortie dvd] « Histoire de l’amour », la nouvelle fresque de Radu Mihaileanu
La sociologue Nathalie Heinich fait le point sur les « Valeurs »
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Une réflexion sur « « Notre Royaume », éloge de l’amour par Matthieu Grimpret »

Commentaire(s)

  • Pierre Marie Girardot

    En 2009 il écrivait. : http://www.lemonde.fr/idees/article/2009/01/27/j-ai-honte-d-etre-catholique-par-matthieu-grimpret_1147111_3232.html
    Maintenant d’après vous « Le narrateur s’est destiné à servir Dieu et pourtant ce n’est pas au Seigneur qu’il parle. »
    Je trouve que le « philosophe politique et essayiste original » aurait dû réfléchir un peu plus en 2009. S’il veut servir Dieu, c’est plus que louable. Mais il faut penser un peu plus avant de pondre un article qui avec le recul du temps a démontré qu’il n’avait pas bien compris et qu’il a réagi avec son épiderme plus qu’avec ses neurones. Dommage

    septembre 29, 2017 at 16 h 04 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *