Fictions
Mortel Tabou de Gilles Schlesser

Mortel Tabou de Gilles Schlesser

23 février 2014 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

51VB1q3DDVL._AA160_1947, la rive gauche de Paris est le théâtre de deux meurtres qui font la une des journaux. La fièvre existentialiste est à son comble, Jean-Paul Sartre à son apogée. Il est agressé, Paul Baulay, jeune reporter à Paris Matin, mène l’enquête.

couv-mortGilles Schlesser est un passionné de Paris ce qui se sent dans ce récit. Chez Parigramme, il est également l’auteur de nombreux autres romans dont la série Saga Parisienne. Spécialiste du polar historique, il réitère ici dans le genre, se situant chronologiquement entre La mort n’a pas d’amis publié en 2012 (voir notre article) et Mortelles voyelles (publié en 2010 mais se déroulant dans le Paris actuel).

L’auteur remet le couvert, vingt années plus tard, avec pour personnage principal Paul Baulay, le fils de Camille Baulay, son enquêtrice dans La mort n’a pas d’amis. Ici, les surréalistes laissent place aux existentialistes et à l’après-guerre. La vie de Paris est alors dans les cafés, l’art s’exprime à grands renforts de jazz, Gilles Schlesser en profite pour mettre en scène très opportunement Boris Vian, Juliette Gréco et évidement Jean-Paul Sartre. Encore une fois, l’intrigue est malicieuse, le Paris décrit avec réalisme et fascination. De nouveau, l’auteur nous tient en haleine par son intrigue, ses dialogues très réussis et son panel de stars d’antan. Un Paris noir et endiablé comme on les aime où les concierges jouent un rôle essentiel.

Editions Parigramme – date de parution: février 2014 – 192 pages – 7,90 euros

visuels (c): Editions Parigramme

[Critique] « Only Lovers Left Alive » Tilda Swinton vampire dans un trip musical nocturne et envoutant de Jim Jarmusch
« Les nouveaux monstres », par Marco Caramelli
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *