Fictions
« Monsieur K », de Marc Michel-Andry : un thriller existentiel dans le milieu de l’art

« Monsieur K », de Marc Michel-Andry : un thriller existentiel dans le milieu de l’art

10 mai 2015 | PAR Yaël Hirsch

Après Deux zèbres sur la 30e rue, Marc Michel-Andry est de retour chez Eho avec un roman à suspense qui se passe dans le milieu de l’art. Entre Renoir et Picasso, les remords vont bon train.

[rating=2]
monsieur KArrivé à la soixantaine et se sachant malade, Viktor Karsten alias « Monsieur K » revient sur la manière dont il a réussi à se faire un nom imposant dans le milieu de l’Art moderne et contemporain. Collectionneur, courtier, il a commencé sa carrière comme il se doit : en famille, puisque son père collectionnait déjà. Mais c’est en fait à une autre famille qu’appartenait la première pièce vendue par Monsieur K comme baptême et tremplin dans un métier qu’il adore…

Ecrit par l’ancien directeur de la maison d’Art Sotheby’s Suisse, Monsieur K a certains aspects très documentés tout à fait intéressants. Néanmoins, parfois, la simplification des rouages, ainsi que l’explicitation permanente des opérations et de leurs motifs psychologiques vont parfois un peu trop loin pour ménager le suspense sur lequel repose la structure et l’ambiance du livre. A lire, pour l’amour des œuvres qui y transparaît et un joli tour d’Europe via ses maîtres peintres.

Marc Michel-Andry, Monsieur K, Eho, 320 p., 18 euros.

Visuel : couverture du livre

Venise, jour 4 : L’Arménie remporte le lion d’or de la 56ème biennale d’Art
« Goya : Saturne dévorant un de ses fils »
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture