Fictions

« Les disparus de Mapleton » de Tom Perrotta, The Leftovers…

« Les disparus de Mapleton » de Tom Perrotta, The Leftovers…

07 février 2015 | PAR Le Barbu

Diplômé de Yale, Tom Perrotta, auteur de Bad Haircut, The Wishbones ou encore Joe College (2001), maîtrise l’humour noir à la perfection. Son troisième roman, Election, a été adapté au cinéma par Alexander Payne, dans L’ Arriviste (1999), film à succès réunissant les acteurs Reese Witherspoon et Matthew Broderick, portrait de la concurrence qui règne aux États-Unis dès le lycée. En 2005, il publie Les Enfants de chœur, chronique cruelle et ironique de la vie quotidienne des classes moyennes en Amérique. Le livre, véritable succès, est adapté au cinéma par Todd Field dans Little Children, qui met en scène une Kate Winslet resplendissante. Le film a été nominé aux Academy Awards pour le meilleur scénario (co-écrit par l’auteur).
En 2008 paraît en France un nouveau roman qui risque de faire des fans heureux : Professeur d’abstinence. Tom Perrotta à participé à l’écriture de la série TV The Leftovers (2014) adaptée de son roman éponyme, publié en 2011, (titre en français Les disparus de Mapleton) dont l’épisode pilote a été commandé par la chaine HBO.

9782264060914ORI

[rating=3]

Que feriez-vous si certains de vos proches, de vos amis, de vos voisins, disparaissaient soudain en même temps, en une fraction de seconde ? Sans aucune explication ? Pourriez-vous continuer à vivre comme si de rien n’était ? C’est la question que se posent les habitants de Mapleton. Même s’ils n’ont pas été touchés directement, Kevin, le nouveau maire, sa femme Laurie et leurs deux enfants, Tom et Jill, se débattent pour redonner un sens à leur vie. Laurie part rejoindre une secte de « pénitents », Tom un groupe d’illuminés hippies, et Jill, autrefois lycéenne modèle, se livre à tous les excès. Une chronique décapante, un portrait sans concession, mais humaniste des gens ordinaires dépassés par un extraordinaire bouleversement. Un livre, dont le style nous rappelle étrangement celui de Stephen King, et où les banalités du quotidien prennent un air de quatrième dimension…

 » Les disparus de Mapleton  » de Tom Perrotta, 10/18.

Charlemagne et Mahomet: En Espagne (VIIIe-IXe siècles) de Philippe Sénac
Mort d’André Brink : la littérature mondiale orpheline d’un grand Monsieur
Le Barbu
Le Barbu voit le jour à Avignon. Après une formation d'historien-épigraphiste il devient professeur d'histoire-géogaphie. Parallèlement il professionnalise sa passion pour la musique. Il est dj-producteur-organisateur et résident permanent du Batofar et de l'Alimentation Générale. Issu de la culture "Block Party Afro Américaine", Le Barbu, sous le pseudo de Mosca Verde, a retourné les dancefloors de nombreuses salles parisiennes, ainsi qu'en France et en Europe. Il est un des spécialistes français du Moombahton et de Globalbass. Actuellement il travaille sur un projet rock-folk avec sa compagne, et poursuit quelques travaux d'écriture. Il a rejoint la rédaction de TLC à l'automne 2012 en tant que chroniqueur musique-société-littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *