Fictions

« LE GARÇON » DE MARCUS MALTE ÉVEILLE ET ÉMERVEILLE

« LE GARÇON » DE MARCUS MALTE ÉVEILLE ET ÉMERVEILLE

06 octobre 2016 | PAR La Rédaction

Comment découvrir le monde autrement que par ses sens ? Comment l’apprivoiser au-delà du langage ? Autant de questions développées par Marcus Malte dans Le Garçon, élégant conte philosophique publié pour la rentrée littéraire aux éditions Zulma.

[rating=4]

Si Marcus Malte se dit être un piètre pianiste, il n’en a pas moins le sens du rythme. Des leçons de piano d’une insoumise jeune femme jusqu’à la découverte frénétique de la sexualité du protagoniste, les mots de l’écrivain scandent et sculptent les sens avec maîtrise. On s’arrête souvent pour se délecter des pages les plus délicieuses, on repart bien vite appelé par une nouvelle envolée synesthète.

Un garçon sauvage et reclus part courir le monde à la mort de sa mère, seul être humain qu’il n’ait jamais côtoyé. Au contact des villageois d’un hameau perdu puis du volubile Brabek, le jeune homme apprendra les rudiments du langage pour mieux les oublier à la suite d’un accident – percuté par une voiture alors qu’il devine à peine les vices et dangers de la société industrielle du début du XXème siècle.

Les sens vifs d’Emma, jeune femme avide d’expérience et très vite amante du garçon, prennent alors le relais narratif. Sa langue se fait monde et donne à voir, par le corps et les sentiments, une savoureuse découverte : celle de soi-même. Bientôt, une toute autre vie appelle le jeune garçon. Enrôlé en un rien, il devient le témoin de l’horreur et de l’absurde de la guerre. On ne sait rien de l’Homme tant que l’on n’a pas découvert le plus profond de sa folie.

Entre conte philosophique et récit initiatique, Le Garçon de Marcus Malte éveille et émerveille de bout en bout. L’écrivain, connu notamment pour ses écrits policiers, offre un regard tantôt tendre, tantôt acide sur notre existence. Sa plume, toujours précise et inventive, accompagne à merveille les pérégrinations du jeune homme. Un ouvrage à conseiller à ceux qui aiment l’introspection et s’interrogent sur ce qui fonde nos civilisations modernes !

Le Garçon, Marcus Malte, éditions Zulma, 534 pages, 23€50.

Date de parution : 18 août 2016

Le Garçon de Marcus Malte figure dans la première sélection du Grand prix du roman de l’Académie française !

Adrien Leroy.

visuel : ©DR

[Interview] Sandrine Bonnaire, Marie-Castille Mention-Schaar, Emilie Frèche, Noémie Merlant et Dounia Bouzar pour Le Ciel Attendra
Les « sauveurs de l’héritage culturel syrien » livreraient-ils Palmyre aux pilleurs ?
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *