Fictions

« La maison de terre », le chef-d’oeuvre de Woody Guthrie arrive en France

« La maison de terre », le chef-d’oeuvre de Woody Guthrie arrive en France

27 janvier 2014 | PAR Alice Dubois

Auteur compositeur américain disparu en 1967, Woody Guthrie qui baptisa sa guitare « machine à tuer les fascistes » influença tous les plus grands noms de la musique Folk comme Bob Dylan ou Joe Strummer. Au-delà de la musique, il se fit aussi écrivain. Son roman La maison de terre, jugé trop subversif de son vivant, n’a été publié aux Etats-Unis qu’en 2013 et vient d’être traduit en Français et publié chez Flammarion. Une plongée moite et amère dans la misère américaine des années 30.

[rating=5]

WoodyGuthrie

Tike et Ella May, jeune couple d’agriculteurs américains tentent de survivre dans le Texas des années 30. De leur cabane en bois rongée par les termites, les jeunes gens rêvent d’ailleurs et d’avenir heureux. Alors que la misère les enveloppe comme la poussière des terres arides qui les entourent, Tike et Ella se raccrochent à l’amour et à l’espoir, malgré l’injustice, les banques et le gouvernement. Arrivés en fin de bail de fermage, ils se voient dégringoler encore plus bas, vers le statut de métayers. Fantasmant sur une maison en briques comme celle décrite dans le Bulletin de l’agriculteur, ne perdant pas leur franc sens de l’humour, le jeune couple sait que malgré leurs efforts, la vie est faite de telle manière que les petits resteront toujours en bas, affamés et seuls. Révolté, drôle, plein d’esprit et de grand discours, Tike fera tout ce qu’il peut pour enlever le voile de tristesse du beau visage de son Ella.

« Pourquoi faut-il qu’il y ait toujours des choses pour vous démolir? Pourquoi ce pays est-y plein de choses qu’on ne peut pas voir, de choses qui vous mettent à terre, vous finissent à coups de saton, vous éparpillent et détruisent vos espoirs? »

L’écriture de Woody Guthrie est aussi puissante que les paroles de ses chansons. Profonde, ancrée dans la terre, sans fioritures ni effets de style, elle résonne avec une incroyable modernité. Une langue savoureuse, palpable, vivante et charnelle qui prend aux tripes. Engagé toute sa vie avec conviction auprès des plus démunis, devenu l’icône de la Grande Dépression, Woody Guthrie signe ici un chef-d’oeuvre intemporel, salué par tous.

La maison de terre, de Woody Guthrie. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Nicolas Richard. Editions Flammarion. Parution: Janvier 2014. 320p. Prix: 21€.

Visuel: © couverture du livre

Sélection naturelle, un roman capitaliste
Grammy Awards 2014 : consécration pour les Daft Punk, d’autres belles surprises
Alice Dubois
Alice a suivi une formation d’historienne et obtenu sa maitrise d'histoire contemporaine à l'université d'Avignon. Parallèlement, elle est élève-comédienne au Conservatoire régional d'art dramatique de la ville. Elle renonce à son DESS de Management interculturel et médiation religieuse à l'IEP d'Aix en Provence et monte à Paris en 2004 pour fonder sa propre compagnie. Intermittente du spectacle, elle navigue entre ses activités de comédienne, ses travaux d'écriture personnels et ses chroniques culturelles pour différents webmagazines. Actuellement, elle travaille sur un projet rock-folk avec son compagnon. Elle rejoint la rédaction de TLC en septembre 2012. Elle écrit pour plusieurs rubriques mais essentiellement sur la Littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *