Fictions
La Bouche pleine : une initiation culinaire et sexuelle savoureuse de Rose Brunel

La Bouche pleine : une initiation culinaire et sexuelle savoureuse de Rose Brunel

28 avril 2022 | PAR Yaël Hirsch

Paru à la Musardine en début d’année, le premier roman de Rose Brunel, La Bouche pleine, parle très joliment et avec grande modernité de coucheries en cuisine. Un texte érotique qui fait planer un souffle nouveau et un fumet gastronomique sur le genre dans lequel il s’inscrit avec gourmandise. 

Une reconversion réussie

Adolescente un peu attardée et néanmoins très lucide, Iris dépend des revenus de son papa pour poursuivre ses recherches d’artiste maudite. Elle est assez déprimée et en relation avec une femme mariée plutôt déprimante, quand son père tire la sonnette d’alarme et lui coupe les vivres… à moins qu’elle accepte de suivre un cursus très prestigieux et difficile auprès de la chef Hélène Hallier qui a fondé « Précis de cuisine ». Au début très rétive à éplucher tous ces légumes, Iris se prend au jeu de la perfection, guidée par la sensuelle et très directe Zoé qui n’arrive pas à trouver un homme sexuellement à la hauteur. En parallèle des cours de cuisine, les deux filles vont « former » l’un de leurs co-apprentis, le beau brésilien Joachim… 

Un texte moderne et savoureux 

Résolument érotique, La bouche pleine est littéraire dans le sens où il campe de jolis personnages, contemporains et vivants, et détourne les archétypes et les clichés. Au niveau de la langue, c’est rond, c’est fluide, et Rose Brunel n’en fait jamais trop. Le rythme est tenu, le format dense et les scènes de sexe sont elles aussi vives, directes et joyeusement imaginatives dans ce contexte d’un trio en cuisines et dépendances. Un texte qui amène avec lui un vent frais tout à fait délicieux. 

Rose Brunel, La Bouche pleine, La Musardine, 176 p., 17 euros. Sortie le 19 janvier 2022. 

visuel (c) Couverture du livre

Popey : « Dans mon projet, j’ai voulu montrer ce dont j’étais capable » (Interview)
Elon Musk achète Twitter : un libertarien à la tête de l’oiseau bleu
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture